Rentrée scolaire à Conakry: absentéisme record, mesures barrières ignorées

Education
Manque d'affluence dans les écoles à l'ouverture
Manque d'affluence dans les écoles à l'ouverture

CONAKRY- Prévue ce mardi 1er décembre 2020, la rentrée scolaire a été boudée par de nombreux élèves dans certaines écoles situées dans les communes de Ratoma et de Matoto. L’autre constat, c’est le non-respect des mesures sanitaires contre la Covid19 dans les établissements, notamment le port des masques et la distanciation.

Selon notre constat au lycée et au collège Kipé, où l'affluence n'est pas au rendez-vous, certains élèves ne portent de masques. Dans les salles de classes, le peu d’élèves présents sont assis deux par table-banc. 

Interrogée, une collégienne a justifié le non-respect du port de masque. « Aujourd’hui, je suis venue à l’école, les professeurs sont là, mais il y a peu d’élèves.  Donc, les professeurs n’ont pas pu dispenser les cours. On nous a juste donné le programme. J’ai mon masque dans le sac parce que je vois beaucoup de personnes qui ne portent pas de bavette. Du coup, je pensais que la maladie est partie», a déclaré Sona Lamarana Diallo.

Pourtant selon ce professeur de physique dans un collège, l'absence des élèves présente des risques. « Nous sommes prêts à donner les cours mais les élèves ne sont presque pas venus.  Je n’ai que 5 élèves dans ma classe. Si le cours n’est pas dispensé le premier jour, cela va jouer sur la répartition annuelle.  Je n’ai que deux heures dans cette salle, mais je suis obligé de donner le cours pour reprendre avec les autres élèves alors que cette année, la probabilité de pouvoir faire les 9 mois de cours est très faible », a prévenu Diaby Fodé.

Signe évocateur du taux d'absentéisme élevé, le proviseur du Lycée Kipé révèle que sur un effectif de 1.130 élèves seulement 77 sont présents. Il rassure toutefois que des dispositions prises pour prévenir le relâchement des mesures barrières.

« Le relâchement, c’est effectif ce n’est pas seulement en Guinée, c’est un peu partout dans le monde. C’est pourquoi, il y a eu une nouvelle vague de la maladie en Europe et en Guinée. Déjà, les dispositions ont été prises par les autorités du pays. Tous les enseignants que vous avez vus dans les salles de classes ont passé le test de dépistage et heureusement dans notre école les 75 enseignants et encadreurs ont été testés négatifs. Tout le monde dispose d'une bavette dont le port est obligatoire, le système de lavage des mains et la prise des températures est de rigueur. C’est dans notre intérêt d’éviter la contamination dans nos écoles », a déclaré Balla Diarra qui accuse les parents d’élèves de cautionner l’absentéisme de leurs enfants.

Du côté du lycée Yimbaya, c’est le même constat, les élèves sont en grand nombre restés à la maison. Interrogé un professeur de français nous a confié que certaines rumeurs ont fait état du report de l’ouverture des classes. Selon lui, c'est qui auraient poussé certains élèves à ne pas venir à l’école.  

«Le plus souvent quand l’ouverture tombe au milieu de la semaine les élèves ne viennent pas. Mais, cette fois-ci encore, il y avait des rumeurs sur le report de la rentrée. J’invite tous les élèves de venir suivre les cours pour qu’on puisse finir les programmes à temps », a interpellé monsieur Camara.

Bah Ayissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Mercredi 02 décembre 2020 à 18:19