Approbation à l’Assemblée nationale guinéenne des conventions relatives aux infrastructures portuaires et ferroviaires du Projet Simandou

Mines de Simandou

À la suite de la signature le 14 novembre 2020 entre l’État guinéen et WCS des conventions relatives aux infrastructures portuaires et ferroviaires pour l’évacuation du minerai de fer des blocs I & II du Simandou, ces conventions ont fait l’objet cette semaine d’un examen à l’Assemblée nationale, où les députés ont voté le 21 novembre 2020 l’autorisation de ratification des 2 conventions par l’Etat Guinéen.

Introduites en début de semaine auprès des parlementaires pour un examen approfondi des dispositions générales et des conditions fiscales et douanières accordées à WCS par l’Etat Guinéen, les textes présentés ont été approuvés à une quasi-unanimité par les groupes parlementaires.

Jeudi 19 novembre 2020, le Ministre des Mines et de la Géologie, accompagné des hauts cadres de son département, ainsi que du Secrétaire Général du Ministère du Budget et des représentants du Ministère d’Etat des Transports, a répondu aux questions de toutes les commissions de l’Assemblée nationale réunies pour une Inter-commissions, et n’a éludé aucune question, passant en revue les conditions fiscales et douanières qui vont régir ces 2 conventions, mais aussi donnant toutes les assurances de son département et des départements concernés pour encadrer le projet d’infrastructures présenté par WCS, ainsi que le corridor de croissance agricole qui lui est associé.

Répondant tour à tour aux préoccupations des élus sur les questions techniques, sociales, environnementales ou d’emplois, le Ministre des Mines et de la Géologie s’est par ailleurs engagé à continuer à assurer, à travers la politique du Gouvernement, l’impact socio-économique et financier ainsi que l’amélioration des conditions de vie des populations au travers de ce méga projet intégré, qui permettra de doter la Guinée d’un chemin de fer traversant 4 régions administratives et désenclavant 8 territoires préfectoraux.

Réunis en session plénière ce samedi 21 novembre 2020, les députés ont été satisfaits des réponses données par le Ministre de Mines et le Ministre du Budget, et ont formulé d’ultimes recommandations avant de procéder aux votes, et approuvé à la quasi-unanimité des participants (92 voix Pour, 2 abstentions, sur 94 députés présents) le cadre conventionnel proposé.

Se félicitant de la tenue des débats durant cette semaine, le Président de l’Assemblée nationale a conclu cette séance par un satisfecit à l’adresse du Chef de l’Etat et de son Gouvernement, des Parlementaires, et aussi de WCS pour la signature de ces conventions, donnant ainsi l’occasion à la République de Guinée de faire démarrer ce Méga Projet d’exploitation des Blocs I & II de Simandou.

Selon les dispositions générales du projet des Blocs I et II de Simandou, WCS construira une voie ferrée d’environ 600 kilomètres et un port multimodal, pour exporter son minerai de fer via le territoire guinéen. Au-delà de nombreuses retombées en termes d’emplois directs et indirects ainsi que l’augmentation des revenus locaux, ce projet propulsera le développement économique de la Guinée à plus grande échelle. Le Ministère des Mines et de la Géologie estime que les revenus directs de l’État seront de l’ordre de 15,5 milliards de dollars US sur la durée intégrale du projet.

À propos de Winning Consortium Simandou

Winning Consortium Simandou, formé par Winning International Group de Singapour, Shandong Weiqiao Pioneering Group de Chine et United Mining Supply (UMS) de Guinée, a obtenu le droit d’exploitation du Minerai de Fer des Blocs I et II de Simandou dans la procédure d’appel d’offres international organisée par le gouvernement guinéen. Les trois membres de WCS coopèrent avec Yantai Port Group de la Province de Shandong en Chine pour développer l’exploitation de bauxite dans la région de Boké depuis 2015, dont la production et l’exportation annuelles ont dépassé 40 millions de tonnes en 2019.

Créé le Mardi 24 novembre 2020 à 18:43