Kankan, Labé, Nzérékoré: Comment la victoire d'Alpha Condé est-elle accueillie?

Résultats de l'Election présidentielle
Une rue de la ville de N'Zérékoré
Une rue de la ville de N'Zérékoré

Ce samedi 07 novembre, la Cour Constitutionnelle a validé la victoire d'Alpha Condé à l'élection présidentielle du 18 octobre 2020, avec 59,50% des voix. L'octogénaire (82 ans) dirigera aux destinées de la Guinée, pendant les six prochaines années. Comment sa victoire est-elle accueillie dans les capitales régionales du pays ?

Contrairement au 24 octobre dernier jour de proclamation des résultats provisoires par la CENI, la décision de la Cour Constitutionnelle a suscité peu d'engouement dans les villes de l'intérieur du pays. Il n'y a pas eu des scènes de liesses a constaté Africaguinee.com à travers ses correspondants. 

Dans la ville de Kankan, fief traditionnel du candidat vainqueur, les militants sont certes sortis savourer la victoire de leur champion, mais l'affluence n'était comme celle d'il y a deux semaines. Les manifestants se sont notamment rassemblés aux alentours de la place des Martyrs, arborant la couleur jaune.

Dans la ville de Boké, notamment la commune urbaine, ce n'est pas la grande fête. Malgré cette annonce, les activités fonctionnent au rythme habituel, ce, malgré la fermeture des quelques boutiques et magasins. Du quartier Wakrya situé à la rentrée de la ville, en passant par Lambangny jusqu'à Baralandé, les stations-services, l'administration sont ouvertes. Aucune manifestation de grande envergure n'a été enregistrée.  

Néanmoins, un cortège de quelques dizaines de militants du parti RPG arc-en-ciel est quand-même sorti exprimer leur joie dans la rue. L'on a constaté la présence des forces de sécurité et de défense, stationnées dans les lieux stratégiques de la ville minière de Boké.

En Moyenne Guinée, notamment à Labé, fief du candidat autoproclamé vainqueur de l'élection présidentielle, Cellou Dalein Diallo, la cité ressemble à une ville fantôme. Des après la proclamation des résultats, les quelques citoyens qui étaient dehors ont regagné leurs domiciles. Les rues de la sont désertes. La sécurité a été notamment renforcée depuis hier dans certains axes routiers de la cité Karamoko Alpha qui présente plutôt l'image d'une ville morte.

Dans la ville Carrefour, aucune manifestation de joie ou de colère n'a été signalée. Les activités tournent au ralenti à Mamou, après l'arrêt de la Cour Constitutionnelle. Le même constat se dégage à Faranah et Kindia où aucune manifestation de quelque nature n'a été enregistrée.

À N'zérékoré également, ce n'est pas la fête. Les citoyens n'en ont pas fait un évènement particulier. C'est du moins ce que l'on a constaté. Il n'y a pas de fête des militants du vainqueur ni encore de protestation des partisans des candidats malheureux. Les citoyens vaquent librement à leurs occupations malgré la fermeture des boutiques et magasins.

La coordination des correspondants d'Africaguinee.com

Créé le Samedi 07 novembre 2020 à 18:34