Le camp d'Alpha rejette une proposition de l’ANAD: un bras de fer se dessine…

Contentieux électoraux
Alpha Condé, président de la République de Guinée vainqueur de la présidentielle du 18 octobre
Alpha Condé, président de la République de Guinée vainqueur de la présidentielle du 18 octobre

CONAKRY-En Guinée, la crise liée au règlement du contentieux électoral est loin de connaitre son épilogue ! Un bras de fer semble engagé. Alors que l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) sollicite l'implication de la communauté internationale pour vérifier les résultats du vote du 18 octobre, le camp présidentiel oppose un niet catégorique.

"Comment voulez-vous qu’on apprécie cette démarche qui est aujourd’hui à l’origine de toutes les violences dans le pays? Pour défendre un candidat qui s’est autoproclamé avec sa soi-disant victoire. Les preuves sont établies qu’il a perdu le scrutin avec 33, 50%. Comment vous voudriez que nous nous soumettions à cette forfaiture ?’’, s'interroge l'honorable Aly Kaba, président du groupe parlementaire RPG arc en ciel.

Le député accuse Cellou Dalein Diallo d'être à l’origine de cette crise dans laquelle s’enlise la Guinée. ‘’Si la crise est sans précédent c’est dû au fait que l’acte est sans précédent dans l’histoire de la Guinée (…). Depuis toujours, aucun candidat ne s’est autoproclamé vainqueur à une élection et demandé à ses électeurs de défendre cette victoire par tous les moyens y compris la rue.  Je ne comprends pas pourquoi on voudrait que quelqu’un soit imposé au peuple de Guinée quand le peuple ne l’a pas choisi’’, martelé le parlementaire.

Ce mardi 27 octobre 2020, l’ANAD, la coalition qui a soutenu la candidature de Cellou Dalein Diallo a sollicité une assistance de la communauté internationale pour le règlement des contentieux électoraux.

 «Pour le rétablissement de la vérité des urnes et la garantie de la paix sociale, l’alliance demande un arbitrage international sous l’égide des Nations-Unies et de l'Union africaine. Cela avant l’examen de ces résultats par la Cour Constitutionnelle de Guinée », a sollicité l'Anad à travers une déclaration, ce mardi 27 octobre 2020.

Selon les résultats proclamés samedi dernier par la CENI, Alpha Condé, 82 ans, a été déclaré vainqueur du scrutin avec 59.4% des voix. Quelques jours plutôt, Cellou Dalein Diallo avait revendiqué sa victoire avec 53%.

Dans une déclaration publiée ce mardi 27 octobre, l'Union Européenne a indiqué que des interrogations demeurent quant à la crédibilité du résultat notamment en ce qui concerne la remontée des procès-verbaux et le décompte final des votes.

A suivre…

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Mercredi 28 octobre 2020 à 1:30