Élections et violences en Guinée : Kassory Fofana prend des engagements…


Guinée

CONAKRY- Face aux violences post-électorales qui ont déjà fait plusieurs morts à Conakry et dans des villes de l’intérieur du pays, le Premier Ministre Kassory Fofana a pris des engagements fermes. Le Chef du Gouvernement guinéen a promis que toute la lumière sera faite sur ses tragiques évènements.

Dans une déclaration dont copie est parvenue à notre rédaction, le Premier Ministre Kassory Fofana a également souligné que le Gouvernement veillera avec rigueur et fermeté au rétablissement de la sécurité et de l’ordre public sur toute l’étendue du territoire national.

Après s’être félicité du « bon déroulement » du scrutin présidentiel du 18 octobre 2020, Kassory Fofana a rappelé l’engagement du Président Alpha Condé de gouverner autrement la Guinée, à travers notamment le partage de la prospérité.

Merci de lire ci-dessous l’intégralité du discours du Premier Ministre Kassory Fofana…

 

Mes chers concitoyens,

La commission nationale électorale indépendante (CENI) vient de proclamer les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Une étape importante vient d’être franchie dans le processus électoral. 

Au-delà de la victoire d’un candidat, c’est le peuple de Guinée qui cette fois encore aura été au rendez-vous de l’histoire pour décider, et de façon souveraine de son destin.

Mes chers compatriotes,

En nous mobilisant massivement le 18 Octobre dernier pour élire le 1er Président de la quatrième République, nous avons tous observé aussi bien, les citoyens, les institutions nationales que les observateurs nationaux et internationaux que le vote s’est déroulé sur toute l’étendue du territoire national dans le calme, l’ordre, la discipline, bref dans un esprit républicain, conforme aux standards démocratiques universels.

De l’avis unanime des observateurs, le scrutin présidentiel du 18 octobre 2020 a été transparent et inclusif. C’est une fierté légitime pour tous les guinéens qui ouvre de belles perspectives pour notre démocratie. Je tiens à remercier et féliciter chaleureusement le peuple de Guinée qui a témoigné de sa grande maturité politique.

Mes chers concitoyens,

Nous avons tous regretté que le scrutin ait été suivi de violences déclenchées par une auto-proclamation prématurée de victoire d’un des candidats, avant même la proclamation des résultats provisoires par la CENI conformément à la loi. 

Le bilan qui en résulte est lourd et nous interpelle tous individuellement et collectivement : de nombreux dégâts matériels, des destructions d’édifices publics et privés, surtout des pertes en vie dans des conditions souvent tragiques. Ce n’est pas cela la démocratie, ce n’est pas cela la Guinée à laquelle nous aspirons tous. A cet égard, le Gouvernement prendra ses responsabilités pour faire toute la lumière sur les évènements, identifier les auteurs et responsables de ces violences meurtrières et les traduire devant les juridictions compétentes. J’en appelle à un sursaut national, indispensable pour préserver nos acquis démocratiques et garantir l’équilibre sociétal durement éprouvé. 

Le Gouvernement veillera avec rigueur et fermeté au rétablissement de la sécurité et de l’ordre public sur toute l’étendue du territoire national. 

Au nom de son Excellence Monsieur le Président de la République et du Gouvernement, je présente mes condoléances les plus émues aux familles éplorées et à leurs proches. J’exprime les souhaits de prompt rétablissement aux personnes blessées. Notre solidarité va également à tous les citoyens agressés dans leurs domiciles ou victimes de destructions de leurs biens. 

Chers concitoyens,

Au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Je tiens à réitérer l’appel pressant au calme et à la retenue aux populations. En son nom, j’interpelle tous les acteurs de la vie nationale ainsi que toutes les bonnes volontés à se mobiliser pour défendre ensemble la paix sociale et l’unité nationale au lendemain d’une élection présidentielle paisible. 

Personne n’a le droit de sacrifier notre pays sur l’autel des intérêts ou ambitions personnels.

Nos compatriotes attendent de leurs élites et de leurs dirigeants des actes et des comportements responsables qui préservent l’intérêt général la vie et les biens publics et privés. 

En tout état de cause, l’Etat, prendra toutes ses responsabilités pour le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité du pays et ne ménagera rien pour protéger la vie sacrée de chaque citoyen. Dans un Etat de droit, il n’y a pas de place pour le désordre et la violence.  Et personne ne doit se rendre justice.

Chers concitoyens,

Cette épreuve électorale marquera un tournant dans notre histoire et notre démocratie. Les actes de défiance observés seront sans nulle doute jugulés pour le triomphe de l’Etat de droit et le respect des libertés fondamentales. Nous ferons face à cette épreuve avec responsabilité et fermeté. Pour la Guinée, chacun de nous doit être disposé à faire violence sur soi pour consentir les sacrifices nécessaires au bien de tous. Son Excellence Monsieur le Président de la République, avant même le scrutin, a annoncé solennellement qu’il reste ouvert au dialogue et disponible pour travailler avec tous les guinéens.

Je voudrais vous donner l’assurance, que les engagements de Son Excellence Monsieur le Président de la République d’une Guinée autrement gouvernée seront tenues.  Une nouvelle ère s’annonce pour la Guinée et les guinéens. Elle sera marquée par une prospérité partagée. Le dialogue sera poursuivi et maintenu avec toutes les forces vives pour fortifier l’appartenance commune à la Nation. La guinée appartient à tous les guinéens. 

Ensemble, dans la paix et l’unité nationale, construisons la Guinée de demain, celle de nos rêves et de nos espoirs, celle à laquelle nous engage le Professeur Alpha Conde.

 

Vive la paix.

Vive l’unité nationale.

Vive le Président Alpha Conde

Créé le Dimanche 25 octobre 2020 à 21:48