Damaro: "C'est indigne de se laisser aller à des discours va-t-en-guerre…"

Politique
Amadou Damaro Camara, président de l'Assemblée Nationale
Amadou Damaro Camara, président de l'Assemblée Nationale

CONAKRY-Le Président de l'Assemblée Nationale vient d'interpeller les acteurs politiques, alors que les discours politiques ont de plus en plus, une résonance clivante depuis le début de la campagne électorale.

Amadou Damaro Camara qui a présidé ce lundi 5 octobre 2020, l'ouverture de la session budgétaire s'est dressé contre cette posture, rappelant que les devanciers ont tracé le chemin de l'unité et de la concorde nationale.

"Le premier député de Guinée feu Yacine Diallo a été élu sur invitation de la liste de Kouranko mambasano de Kisssidougou (…) Ces devanciers nous ont balisé le chemin de l'unité et de la concorde nationale. Il serait mal venu et indigne pour notre génération de se laisser aller dans des discours va-t-en-guerre qui consisteraient à briser le bon lien de voisinage qui ont toujours existé entre nos communautés", a lancé le chef du parlement guinéen.

L'honorable Damaro flétrit l'attitude de certains hommes politiques de la nouvelle génération, qui selon lui, tentent de briser les liens conviviaux et séculaires entre les communautés.  

"Une nouvelle génération d’hommes politiques tente malheureusement de briser les liens conviviaux, multiséculaires qui ont toujours soutenu les interactions entre les différentes communautés de la République. Nous devons rester attachés à cette diversité qui constitue la force et l’essence même de notre nation. C’est pourquoi je demande plus de retenu aux acteurs politiques dans les déclarations qui visent à diviser nos différentes communautés. Des discours de haine et d’appel à la violence", a interpelé le président de l'Assemblée Nationale.

Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Lundi 05 octobre 2020 à 20:39