Incidents de campagne: de nouvelles violences à Kankan entre camps rivaux...

Incidents de campagne
Violences à Kankan
Violences à Kankan

KANKAN-Les violences préélectorales se poursuivent à travers le pays ! De nouveaux affrontements entre camps rivaux ont occasionné des blessés et des dégâts matériels importants dans la préfecture de Kankan ce vendredi 2 octobre 2020, alors que des incidents similaires de moindres envergures, ont éclaté dans cette préfecture, il y a environ une semaine.

Dans la province de la Haute Guinée, plusieurs incidents sont signalés, depuis le début de la campagne, dans nombreuses localités entre supporters du parti au pouvoir le RPG arc-en-ciel et la principale formation politique de l’opposition, l'Union des forces démocratiques de Guinée "UFDG". 

Dans la commune urbaine de Kankan la capitale de la Haute Guinée, la campagne électorale prend des allures inquiétantes. Ce vendredi 02 octobre 2020, des affrontements ont éclaté entre certains partisans du RPG arc-en-ciel et des militants de l’UFDG dans la ville de Nabaya. Il y a eu au moins un blessé et des dégâts matériels dans les accrochages.  

Des banderoles, des fanions et d'autres affiches aux couleurs de l'UFDG de Cellou Dalein DIALLO, principal adversaire d'Alpha Condé, ont été détruits ou décrochés. Certains partisans de l'opposant ont frôlé le pire. Comme le témoigne cette victime.

« On était assis ici dans notre QG, brusquement nous avons vu une voiture remplie de personnes se diriger vers nous, c’était des militants du RPG, quand ils sont venus, ils nous ont aussitôt attaqué. Ils ont démoli notre hangar, une télé, des radios et des chaises ont été emportées, d’autres objets ont été détruits, une personne a été blessée. On était obligé de prendre la poudre d’escampette pour nous sauver. Si on adhère à un parti politique qu’on aime, ce n’est pas un crime ça, il faut que les autorités se lèvent pour faire quelque chose maintenant », a expliqué Bangaly Kaba, militant de l’UFDG à Kankan.

Toutes nos tentatives d'avoir la réaction des responsables locaux du parti au pouvoir RPG arc-en-ciel à Kankan sont restées vaines. Des incidents de même nature ont éclaté à Siguiri dans la soirée du jeudi. Les violences préélectorales ont déjà fait un mort à Faranah, une autre ville cosmopolite de la haute Guinée.

De Kankan, Facely Sanoh

Pour Africaguinee.com

 

 

Créé le Samedi 03 octobre 2020 à 2:20

TAGS