Kankan: des mosquées profanées, des exemplaires de Coran brûlés...

Echos de nos régions
Une mosquée de KANKAN
Une mosquée de KANKAN

KANKAN-Plusieurs mosquées de la ville de Kankan, sont la cible d'actes de profanation. A certains endroits, le coran, livre saint de l'islam a été sali par des excréments humains, puis brûlés.

Les faits sont inédits dans une cité hautement ancrée dans la pratique de l'islam. Plusieurs mosquées de la commune urbaine ont été la cible de ces actes qui frisent l'inimaginable. Dans certains lieux de culte, les tapis de prière et des exemplaires du coran ont été brûlés.

La situation préoccupe des autorités religieuses de Kankan à plus d’un titre. Après avoir constaté des déchets humains dans sa mosquée, le grand imam de la mosquée de Kankan, Karamo Bangaly Kaba condamne.  

« Nous remarquons que des individus malintentionnés se livrent depuis quelques jours à des actes gravissimes. Nous condamnons fermement ces actes. Des enquêtes seront ouvertes pour traquer les coupables de ces actes dans des mosquées de Kankan, y compris la grande mosquée dont je suis le premier responsable », a déclaré le religieux.

Selon le secrétaire général de la ligue islamique communale de Kankan, Yaya Alsane Kaba, des exemplaires du coran ont été retrouvés brulés dans d'autres mosquées.  

« Ça commencé depuis le vendredi passé. Jusqu'à présent on constate que, des individus malintentionnés continuent de faire des choses contre la religion, en brûlant des exemplaires de corans dans certaines mosquées", a dénoncé le responsable religieux.

"Ici dans la grande mosquée de Sekefara, des individus non identifiés sont venus bruler nos corans ici des nattes et tapis, tout est brulé. Grâce à Dieu les gens sont venus pour éteindre rapidement le feu. Après ça, la grande mosquée de Kankan, a été la cible d'actes profanatoires. Des excréments humains et des déchets étaient partout dans la mosquée », a raconté M. Kaba, qui dit être très inquiet face à cette situation dans la commune urbaine de Kankan. 

« Je suis très inquiet face à cette situation désastreuse. Comment des lieux de cultes peuvent-ils être la cible des choses aussi horribles, répugnants ? Ces individus doivent être cherchés afin de les punir à la hauteur de leur forfaiture. C’est très dommage que ce genres de comportement arrive ici à Kankan», a déploré le secrétaire général de la ligue islamique communale de Kankan. 

De Kankan, Facely Sanoh

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Samedi 05 septembre 2020 à 22:00

TAGS