Crise des migrants en Italie: 180 migrants autorisés à quitter le navire de sauvetage

Italie

L'Italie a autorisé 180 migrants sauvés de la Méditerranée à débarquer d'un navire géré par une association caritative.

La décision intervient après une impasse qui a duré plus d'une semaine.

L'Ocean Viking, opéré par le groupe de sauvetage SOS Méditerranée, a déclaré vendredi l'état d'urgence, invoquant des craintes pour la sécurité des migrants et de l'équipage.

Les migrants devraient être transférés lundi sur un navire gouvernemental en Sicile et seront mis en quarantaine pendant 14 jours.

Les médecins ont déjà testé ceux à bord de l'Ocean Viking pour Covid-19. Les résultats sont attendus lundi.

Les migrants proviennent de divers pays, dont le Pakistan, l'Érythrée et le Nigéria. Ils ont quitté les côtes libyennes avant d'être secourus en quatre groupes distincts entre le 25 et le 30 juin.

Ils comprennent 25 mineurs, dont la plupart ne sont pas accompagnés par des adultes et deux femmes, dont une enceinte.

L'équipage de l'Ocean Viking attendait l'autorisation pour les passagers de quitter le navire soit en Italie ou à Malte.

Au fil du temps, les personnes à bord étaient devenues désespérées d'atteindre la terre ferme - tandis que d'autres, incapables de contacter leurs amis et leurs familles pour leur faire savoir qu'elles étaient en sécurité, étaient devenues désemparées, rapporte l'agence de presse AFP.

Un médecin de SOS Méditerranée a déclaré avoir constaté "un énorme inconfort psychologique sur le navire", où la situation était "presque hors de contrôle, pour les migrants et l'équipage".

Un membre d'équipage a indiqué qu'il y avait eu une série de bagarres et de menaces de suicide.

Une source du ministère italien de l'Intérieur a déclaré à l'AFP qu'une équipe médicale avait été envoyée sur le navire avant le débarquement.

"Nous sommes très heureux! Nous avons parcouru un long chemin, la Libye était comme l'enfer et maintenant au moins, nous pouvons voir la fin du voyage. Je dois dire à ma famille que je suis toujours en vie", a déclaré un passager de 27 ans. -old Rabiul du Bangladesh.

SOS Méditerranée a écrit sur Twitter que "le retard inutile de ce débarquement a mis des vies en danger".

L'an dernier, plus de 110 000 migrants ont tenté de traverser la Méditerranée. Plus de 1 200 sont morts au cours de cette tentative, selon l'Organisation internationale pour les migrations.

On pense qu'un climat plus chaud en été pourrait entraîner une augmentation du nombre de tentatives.

AFP

Créé le Lundi 06 juillet 2020 à 8:50

TAGS