Grève des transitaires : Quid de la congestion portuaire évoquée dans la plateforme revendicative ?

Port de Conakry

CONAKRY-Depuis ce vendredi matin, la faitière des transitaires du Terminal à conteneurs du port autonome de Conakry observe une grève. Un débrayage qui fait suite à un préavis dans lequel il est notamment question de problèmes résultants, selon les grévistes, de la congestion des espaces de stockage des conteneurs qui seraient alloués aux véhicules RoRo. Même si le mouvement n’a que très relativement affecté les activités dans ledit terminal, il importe néanmoins que toutes les parties prenantes prennent à bras le corps la crise pendant qu’il est encore temps. Cela suppose notamment que la question de la congestion indexée par les transitaires soit examinée en profondeur et de manière dépassionnée. Ce qui devrait, dans un environnement empreint de lucidité, permettre de trouver les solutions idoines. D’autant qu’elles existent. 

En effet, s’il est bien admis que la congestion au sein du terminal à conteurs en question est une réalité, il convient de noter qu’en la matière d’importants efforts ont été consentis de manière à dégager une zone d’attente post-scanner permettant de stocker 70 camions. Quant à la situation conjoncturelle actuelle, ses origines sont plus qu’évidentes. D’autant qu’il ne s’agit là que d’une des nombreuses facettes des conséquences de la Covid-19 sur l’économie guinéenne. Cela en raison tout particulièrement de la perturbation de la rotation des navires et de l’instauration du couvre-feu. Les causes du problème étant ainsi identifiées, il devient aisé de proposer des solutions. Pour l’amélioration de la situation, les observateurs préconisent, entre autres, l’aménagement des plages horaires de sortie de camions par la douane, une éventuelle dérogation accordée aux acteurs portuaires par les autorités, de manière à leur permettre de travailler indépendamment du couvre-feu. On peut également envisager, comme cela se fait ailleurs, de continuer les activités portuaires 7/7 et 24/24.  

Ainsi qu’on le voit, il n’y a aucune raison que cette grève s’éternise. Il suffirait juste qu’en toute bonne foi, les acteurs veuillent y mettre un terme. Ce qui en soi, doit relever de l’évidence même, vu l’importance du terminal à conteneurs pour l’ensemble du pays.  

 

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 03 juillet 2020 à 21:19