Soyez audacieux, cherchez des réponses aux défis de l'Afrique, dit Vera Songwe aux jeunes du continent

Afrique

Addis-Abeba, Éthiopie, le 9 juin 2020 (CEA) - La Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Mme Vera Songwe, a exhorté ce mardi, les jeunes africains à faire preuve d’audace et à rechercher des solutions à certains des défis qui affectent le continent.

Au cours des remarques de clôture de la Consultation virtuelle sur la politique de la jeunesse sur le coronavirus et rebâtir plus solide avec les jeunes africains, Mme Songwe a cherché à inspirer et à soutenir les jeunes leaders à agir.

« Nous avons besoin de la voix des jeunes à la table de prise de décision lorsque nous parlons de politiques. Soyez des leaders, soyez audacieux mais avec humilité et aidez à apporter des solutions aux problèmes du continent, axées sur les jeunes », dit-elle aux jeunes lors de la réunion organisée par la CEA, la Commission de l’Union africaine (CUA) et Generation Unlimited (GU).

Mme Songwe demande aux jeunes de s’organiser pour devenir une voix formidable que les dirigeants du continent ne peuvent ignorer ; et développer leurs propres solutions aux problèmes affectant le continent.

« Vous devez vous assurer qu’au fur et à mesure que nous progressons, vos voix seront toujours entendues et commenceront à créer un élan pour le changement. Tel est votre pouvoir. Si nous ne pouvons pas l’utiliser ensemble, nous le perdons », affirme-t-elle, ajoutant que la chose que le COVID-19 a faite, c’est de montrer au monde à quel point les jeunes africains sont innovants.

« Nous savons que la seule chose qui a survécu au COVID-19 est Internet. Chaque entreprise qui était avant-gardiste et avait son entreprise en ligne se porte bien. Et ceux qui n’avaient pas leur entreprise en ligne en pâtissent. Ce que nous ne voulons pas faire, c’est reculer. Nous voulons aller de l’avant ».

Mme Songwe ajoute : « Maitrisez Internet parce que c’est l’avenir, parce que c’est le présent. Nous ne pouvons pas nous permettre de simplement dire à nos dirigeants que nous allons réformer ».

Elle déclare que les dirigeants africains doivent joindre le geste à la parole et ouvrir leurs secteurs des télécommunications. Cela, dit-elle, garantira un accès élargi à Internet ; les coûts d’accès à Internet seront réduits avec davantage d’acteurs sur le terrain ; et permettra l’expansion du réseau à large bande.

« Dans une période où les gouvernements ont besoin de ressources, c’est le moment pour eux de s’ouvrir et d’accorder plus de licences et de s’assurer que nous pouvons faire chuter les prix de l’accès à Internet. Pourquoi avons-nous encore dans de nombreux pays un ou deux prestataires alors que nous pourrions en avoir six », demande Mme Songwe.

Citant une présentation antérieure sur l’emploi des jeunes en Afrique, Mme Songwe dit que le continent perd 78 milliards de dollars de revenus potentiels par an, car la plupart de ses jeunes sont sans emploi, en particulier ceux âgés de 15 à 34 ans, ce qui représente 34% de la population du continent.

« Pendant cette crise de COVID-19, nous demandons au reste du monde d’accorder à l’Afrique 100 milliards de dollars pour la relance. Si vous travailliez tous, nous aurions beaucoup plus de ressources dont nous avons besoin », dit-elle.

« Nous ne sommes pas un continent qui peut se permettre de perdre 79 milliards de dollars par an, nous devons donc trouver un moyen de nous exploiter nous-mêmes, d’exploiter l’incroyable innovation dans la jeunesse de ce continent et de veiller à tripler les 79 milliards de dollars et à respecter la Décennie d’action et l’Agenda 2063 dans notre élan ».

Plus tôt, M. Bakarry Dosso, Chef du Centre de la dynamique démographique pour le développement, au Bureau sous-régional de la CEA pour l’Afrique de l’Ouest, a présenté les effets du COVID-19 sur la jeunesse africaine et a exhorté les gouvernements à exploiter pleinement le potentiel du dividende démographique en augmentant les investissements dans la santé, l’éducation, les infrastructures et l’avenir du travail.

« Les voix et la contribution de la jeunesse africaine sont essentielles pour façonner le récit visant à bâtir plus solide les tissus économiques et sociaux de l’Afrique », déclare-t-il, ajoutant que promouvoir l’innovation, l’entreprenariat et la technologie pour transformer les défis de COVID-19 en opportunités est essentiel.

Pour sa part, le Directeur de Generation Unlimited, M. Roberto Benes, aborde la question de l’investissement avec et pour les jeunes en Afrique.

Il dit que le Plan d’action mondial pour l’engagement des jeunes de GU crée des opportunités pour les jeunes, en particulier les marginalisés et les défavorisés, de conception de solutions susceptibles d’évoluer dans l’éducation, la formation, l’emploi, l’entrepreneuriat et l’autonomisation.

« Travaillons main dans la main pour rebâtir plus solide avec les jeunes Africains », affirme M. Benes.

Mme Prudence Ngwenya, Chef de la Division de la jeunesse et de l’éducation, à la CUA, fait part de la réponse du secteur de la jeunesse de l’UA face au COVID-19.

Elle dit que malgré tous les défis, les jeunes Africains prennent la responsabilité de résoudre la pandémie de coronavirus.

« Nous avons transformé les limitations de confinement en opportunités pour atteindre les responsables et les jeunes pour un changement de comportement, des interventions politiques et des actions au niveau des pays, indique Mme Ngwenya.

La réunion a souligné les défis spécifiques auxquels sont confrontés les jeunes Africains de la pandémie et de ses mesures d’atténuation ; a présenté les efforts des jeunes pour répondre aux différents aspects de la réalité actuelle de la pandémie ; et a traité des thèmes de l’éducation, de l’innovation, de l’emploi, de la santé et d’un engagement civique et communautaire significatif.

Publié par :

La Section des communications 
Commission économique pour l’Afrique 
BP 3001 
Addis-Abeba (Éthiopie) 
Tél. +251 11 551 5826 
Adresse électronique : eca-info@un.org

Créé le Jeudi 11 juin 2020 à 13:13

TAGS