Drame à Labé : triste témoignage de Kadiatou,10 ans, sœur-aînée d’une victime

Labé
Kadiatou Diallo
Kadiatou Diallo

LABE- Ce dimanche 7 juin 2020, une grenade ramassée aux abords d'une zone militaire, derrière l'aéroport  a explosé dans les mains d’un groupe d'adolescents âgés de 4 à 15 ans. Le bilan est lourd : 4 morts et un blessé encore en soins à l’hôpital préfectoral de Labé.

Les victimes sont Mamadou Benté Diallo (6 ans), Saikou Yaya Diallo (10 ans), Thierno Mamoudou Sow (11 ans) et Abdoul Diallo (5 ans). Tous ces enfants sont morts ce dimanche dans l’explosion d’une grenade au quartier Poréko, dans la commune urbaine de Labé.

Ces enfants innocents ont quitté leurs familles respectives aux environs de 11 heures pour aller cueillir des fruits sauvages sans savoir qu’ils ne reviendront jamais vivants. Sur les lieux de l’explosion, les traces de l’horreur sont visibles.  On y trouve des morceaux de leurs corps et leurs chaussures sont encore visibles. A Labé, la tristesse se mêle à l’incompréhension. Comment des enfants ont-ils pu entrer en possession d’une grenade à cet endroit isolé ?

Dans les familles des victimes, l’émotion est grande, leurs proches sont inconsolables. Kadiatou Diallo 10 ans, revient sur les circonstances dans lesquelles son jeune-frère Mamadou Benté Diallo 6 ans a quitté la maison pour rejoindre ses amis sans savoir qu’ils ne reviendront pas.

« Mon frère a dit qu’ils partaient cueillir des fruits sauvages derrière nos domiciles. Je lui avais dit de ne pas partir mais il est parti. Il était en compagnie de Saikou et les autres. Ils ont dit aux filles de ne pas les suivre. Moi je suis resté au salon en train de jouer. Du coup j’entends une explosion. C’était vers 11heures. J’ai pensé à une foudre, ma mère a dit quelque chose a fait du bruit. Elle est partie voir, il trouve que mon jeune-frère est blessé sur certaines parties de son corps et les autres. Mon frère a été transporté à l’hôpital à moto », explique cette adolescente de 10 ans.

Toutes les autorités de la ville de Labé sont allées sur les lieux faire le constat. L’armée a dépêché une équipe sur le terrain ramasser les autres grenades qui n’ont pas explosé. Les services de sécurité annoncent des enquêtes pour déterminer l’origine.

 

Alpha Ousmane Bah (AOB)

Pour Africaguinee.com

Tél.(+224) 664 93 45 45

Créé le Lundi 08 juin 2020 à 11:05

TAGS