Phobie du Coronavirus à Labé : des femmes protestent à Popodara…

Echo de nos régions

LABE- De nombreuses femmes ont manifesté leur colère dans la sous-préfecture de Popodra après avoir été refoulées au marché hebdomadaire de Diountou situé à Lélouma. Ces femmes sont venues camper à Popodara où elles ont érigé des barricades, empêchant les citoyens en provenance de Lélouma de rentrer dans la ville Labé.

 « Elles sont nombreuses les femmes qui sont venues débarquer tout à popodara ce matin. Elles sont arrivées à bord de plus de 20 véhicules. Elles revenaient de Diountou où les autorités les ont refoulé. Donc elles ne sont pas contentes. Elles ont mis des barrages au centre de popodara pour empêcher tout passage » confie un conseiller communal.

Interrogées, certaines manifestantes ont expliqué si on leur interdit d’aller faire leur commerce à Lélouma, les citoyens de cette ville ne doivent pas non plus venir à Labé.

« Si nous allons à Lelouma on nous refoule par peur de la maladie, ils nous interdisent l’accès à leurs marchés alors qu’ils continuent de venir à Labé, c’est de la foutaise. Donc qu’ils restent chez eux, nous aussi nous avons décidé de barrer la route à Popodara ici. Quiconque vient de Lelouma va retourner d’où il vient, c’est leurs autorités locales qui ont pris cette mesure. Beaucoup de commerçants de Labé ont leurs marchandises bloqués dans les magasins dans plusieurs marchés de Lelouma, on refuse qu’on récupère cela. L’autrefois on a attaqué les gens à Sagalé. Donc on en a marre, qu’ils restent chez eux et on reste chez nous c’est tout » proteste Fatoumata Battouly, vendeuse qui sillonne les marchés hebdomadaires de la région.

Joint par Africaguinee.com, Amadou Benté Diallo, maire de la commune rurale de Diountou a justifié la décision des autorités. « Pour éviter tout risque, nous avons changé le jour du marché pour le ramener le week-end afin de bien veiller sur les entrées et les sorties. Nous sommes frontaliers avec Pita et Telimelé, c’est préfectures qui ont enregistré des cas positifs de Coronavirus. Nous devons être vigilants. Le marché du mercredi se tient les samedis maintenant, on avait fait un communiqué. Mais des femmes sont venues ce matin pour nous dire qu’elles n’ont pas suivi le communiqué. Nous les avons priés de rentrer jusqu’au samedi mais elles ne veulent pas comprendre. Nous avons appris qu’elles sont allées à Popodara mettre un barrage en guise de protestation. Rassurez-vous que le marché de Diountou n’est fermé à personne », a déclaré ce responsable communal.

Le conflit entre des commerçants de Labé et certaines autorités locales de Lelouma persiste depuis l’annonce des mesures restrictives liées au coronavirus

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour africaguinée.com

Tel. (+224) 664 93 45 45

 

Créé le Mercredi 13 mai 2020 à 19:02

TAGS