Covid-19 à la maison centrale: Inquiétude sur le cas du commandant AOB…

Epidémie de Coronavirus en Guinée
Le commandant AOB lors d'une audience en 2013
Le commandant AOB lors d'une audience en 2013

CONAKRY-La confirmation de cas de Covid-19 à la maison centrale plonge les proches des détenus dans une vive inquiétude. C’est le cas de la famille du commandant Alpha Oumar Boffa Diallo, condamné à la perpétuité dans l’affaire de l’attaque de la résidence du président Alpha Condé à Kipé en 2011.

Le fils de l’ancien aide de camp du président Lansana Conté interpelle les autorités. « Même en temps normal, nous sommes continuellement inquiets lorsqu’on a un parent en détention. Avec cette crise sanitaire qu’on traverse, notre inquiétude grandit davantage. Car les conditions carcérales de notre papa avec d’autres détenus ne sont guère rassurantes. On sait que le surpeuplement, la malnutrition, le manque d’hygiène  et la promiscuité peuvent être des véritables catalyseurs pour la propagation du Covid 19 », s’inquiète Abdoul Aziz Diallo, le fils ainé du commandant AOB.

Malgré la cassation de l’arrêt l’ayant condamné à la perpétuité en 2013 dans l’affaire 19 juillet, le commandant AOB à la santé fragile, continue de croupir en prison. Ses proches interpellent les autorités.

« Nous prions Dieu, nous interpellons les autorités  et toutes les bonnes volontés d’œuvrer pour que le commandant et ses codétenus recouvrent enfin leur liberté. Particulièrement pour le commandant AOB, la cour suprême avait rendu un arrêt de cassation en 2017. Sur 47 accusés au départ, seuls commandant AOB et Jean Guilavogui, continuent de croupir en prison. Tous les autres ont été libérés par la grâce », explique Aziz Diallo, interrogé par un journaliste d’Africaguinee.com.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Samedi 02 mai 2020 à 16:04