Le maire Laly Diallo prévient les mototaxis : "nous mettrons fin à l’anarchie…"

Bras de fer à Labé
Aliou Laly Diallo, maire de Labé
Aliou Laly Diallo, maire de Labé

LABE-Le bras de fer se poursuit à Labé entre les autorités communales et les conducteurs de mototaxis de la ville alors que vendredi dernier le pire a été évité de justesse.

Face à l'anarchie qui règne au grand-marché de Labé, les autorités communales entendent y mettre fin et remettre de l’ordre. Mais la corporation des mototaxis n’entend pas de cette oreille. Elle   accuse le maire de vouloir les chasser autour du marché. Ce mardi 21 avril 2020, ils ont paradé à travers la ville pour exprimer leur mécontentement.

« Le maire Laly doit faire attention, le pouvoir c'est un temps. Il nous dit de sortir du marché, mais pour aller où ? Nous y resterons quoiqu'il arrive. C'est là-bas que nous vivons. Le maire peut rechercher ceux qui ont brûlé la moto des gardes communaux et nous laisser en paix », crie un conducteur devant une nuée de motards sortie massivement à travers la ville.

Ces conducteurs de mototaxis menacent de ne plus payer des gilets ou de taxes de stationnement à leur syndicat. Le bras de fer est à son comble. Le maire de Labé Mamadou Aliou Diallo reste ferme sur sa position. Pour lui, il est hors de question de laisser cette anarchie perdurer.

Joint par Africaguinee.com, il a tranché. « La commune ne reculera dans son action de mettre de fin à l'anarchie. L'espace commun appartient à tous. Il doit être judicieusement occupé », a martelé le maire.

A suivre…

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 93 45 45

Créé le Mardi 21 avril 2020 à 16:51

TAGS