Coronavirus : témoignage émouvant d’Aliou Barry guéri du Covid-19 à Donka…

Epidémie de Coronavirus en Guinée
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY- Déclaré malade du Covid-19 en fin mars dernier, Mamadou Aliou Barry vient de sortir du centre de traitement de Donka. Cet originaire de Labé rentré récemment d’Espagne est déclaré guéri du Coronavirus. Il a rejoint son domicile privé ce lundi 13 avril sis à Yattaya, dans la banlieue de Conakry.

Considéré comme le porteur de l’unique cas positif du coronavirus signalé dans la région de Labé, le sieur qui a du mal à croire jusqu’à ce jour. Son cas a suscité une valse de commentaires et d’inquiétude à Labé. Dans ses explications, il soutient qu’il n’avait pas fui le confinement en Europe pour venir se cacher. Témoignage.

 « Je me porte très bien aujourd’hui. J’ai été hospitalisé à Donka. Quand le ministre de la santé est venu rendre visite aux malades, j’ai profité pour expliquer à un cadre proche à lui le problème que j’ai réellement. Il m’a rassuré que je serai libéré et que je peux même rentrer à Barcelone.  En fait, j’ai été victime d’abattage médiatique de la part des autorités de Labé et de certains voisins du village. Ils ont fait des déclarations dans les radios affirmant que je suis malade de coronavirus alors que ce n’était pas vérifié.

Je suis retenu à Donka pendant plusieurs jours, et ce lundi 13 Avril aux environs de 13 heures, on m’a dit que je suis libre. A l’heure où je vous parle je suis dans ma résidence privée au quartier Yattaya. Si ma mémoire est bonne, c’est le 30 Mars qu’une ambulance est partie me chercher dans mon village à Popodara avec ma mère et ma fille pour Conakry avec l’argument que je suis malade.

A notre arrivée à Donka, nous avons été testés avec des prélèvements au nez et à la bouche, ils ont dit à ma mère et à ma fille de rentrer à la maison qu’elles ne sont pas malades, mais  le directeur des lieux m’a dit de rester.

Les jours qui ont suivi ils venaient me voir aussi et me contrôler sans rien me dire. Le dernier test remonte il y a 4 jours seulement, ils sont venus me dire après que je suis maintenant négatif, donc en bonne santé et que je peux rentrer chez moi.

En fait je souffrais de maux de ventre quand j’ai été conduit à Donka, je vomissais parfois, ils m’ont donné des sérums, maintenant tout est calme  ils m’ont donné aussi d’autres produits ça va maintenant et j’avais mal aux pieds. Mais  tout va bien maintenant je suis rentré avec tous ces maux en Guinée. J’étais dans la salle 5 ou j’ai été traité.

 Je reconnais que je souffre d’une autre pathologie. Pour preuve  en Espagne j’ai trois médecins qui me suivent et j’ai tous les produits  qu’ils me donnaient là-bas. Je vivais tout ce temps dans une maison sociale à Barcelone et l’Etat espagnol me versait une prime sociale mensuelle. Mais j’ai du mal encore à croire que je souffrais du coronavirus.

En fait j’ai passé 20 ans là-bas sans venir. Et depuis un an ma mère ne cesse de m’appeler pour que je vienne, elle voulait absolument me voir. C’est l’association des guinéens de Barcelone qui a assuré mes frais de voyage pour la Guinée. Je ne me cachais de personne, d’ailleurs pour quelle raison, à mon âge ? J’ai bientôt  50 ans  et père de deux filles dont l’une est mariée et a des enfants aussi.

Dieu merci je suis revenu chez moi aujourd’hui, si tout va bien le 1erMai, je vais rentrer à Barcelone et je prie Dieu d’éradiquer cette pandémie à travers le monde et qu’il pardonne toutes ces personnes qui sont mortes de ce virus qui dérange l’humanité.

Je répète qu’un responsable du centre de Donka est venu me dire que je suis en bonne santé. Il m’a dit que je peux rentrer chez moi. A mon tour je lui ai dit merci d’avoir pris soins de moi. Il m’a donné un papier qui atteste que je ne souffre de rien désormais je suis rentré en famille », a raconté Mamadou Aliou Barry fraichement sorti de Donka.

Un proche de M. Aliou Barry résident en Espagne indique que son ami n’était pas rentré en Guinée par un vol régulier d’Air France avec pour départ Paris dont les passagers étaient recherchés en Guinée, mais à travers une autre compagnie qui a fait le trajet  Espagne-Lisbonne puis Conakry. Selon lui, le billet d’avion le certifie.

«C’est vraiment déplorable, si on avait fait la propagande autour d’Aliou quand on le déclarait malade par les ondes, on devrait faire la même chose aussi à sa libération pour dire qu’il ne souffre de rien aussi maintenant », a-t-il recommandé.

L’autre bonne nouvelle, est que  les personnes contacts suivis dans son village ont épuisé les 14 jours de confinement ce mardi 14 avril. Pour le moment personne parmi elle  n’aprésenté d’abord des signes relatifs au Covid 19. Les autorités sanitaires sont attendues dans le village pour annoncer la fin du confinement si toutefois il n’y a aucun problème qui surgit dans les prochaines heures.

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com

Tel: (+224) 664 93 45 45

 
Créé le Mardi 14 avril 2020 à 10:34

TAGS