Sénégal/ Covid-19 : L’enfer des commerçants guinéens bloqués à Dakar

Pandémie de Covid 19
Image d'illustration
Image d'illustration

CONAKRY-De nombreux commerçants guinéens sont bloqués dans la capitale Sénégalaise à cause de la fermeture des frontières! Conséquence directe du Coronavirus qui fait des ravages dans le monde. Arrivés depuis plusieurs semaines à Dakar pour faire du Business et retourner en Guinée, ils sont plus d’une centaine à se retrouver dans le désespoir quotidien à rallier leur pays d’origine.

Les mesures décrétées par la plupart des autorités mondiales dont le  Sénégal et la Guinée pour barrer la route au  Coronavirus font déjà désenchanter. Là-bas au pays de la Teranga, les compatriotes du président Alpha Condé ne savent plus à quel saint se vouer. C’est la galère, le souci de trouver à manger et à se loger qui devient exaspérant pour ces guinéens.

Pour cette dame qui a rallié Dakar par avion, le calvaire est à son comble.  Venue au Sénégal pour un séjour de 05 jours pour acheter des marchandises, Kadiatou Kana Diallo se retrouve sans ressources et se demande comment retrouver les siens en Guinée.

‘’C’est après notre arrivée à Dakar que toutes les voies ont été fermées à cause du Coronavirus. Maintenant où je me trouve je n’ai plus de ressources pour subvenir même à mes besoins vitaux. La location est chère  et on a à peine de quoi nous nourrir, les restaurants sont fermés. Cette situation est vraiment pénible pour nous. Nous sommes plus d’une centaine de guinéens bloqués ici et qui veulent rentrer au pays’’ s’est confiée à Africaguinee.com cette dame au bord des larmes.

Dans les explications de dame Kadiatou Kana Diallo, malgré la ‘’dextérité’’ du syndicat des transporteurs guinéens résidents à Dakar, toutes les tentatives de trouver une solution à leur peine sont restées vaines au niveau des autorités de l’ambassade de Guinée au Sénégal.

‘’A trois reprises, nous nous sommes rendus à l’ambassade de Guinée au Sénégal en compagnie du syndicat des transporteurs guinéens pour trouver des voies et moyens pour nous permettre de quitter. Ces derniers sont restés dans l’enceinte de l’ambassade jusqu’aux  alentours de 13 heures (lundi 06 Avril, ndlr), à leur retour ils nous ont fait comprendre qu’on a obtenu gain de cause et qu’on pouvait rallier la Guinée ce mardi 07 Avril. Une fois à la gare routière,  c’est un volte-face de la part de notre interlocuteur employé dans cette représentation diplomatique. Il nous a indiqué que les autorités sénégalaises ont donné leur aval pour qu’on quitte le pays mais que le nombre de voyageur était trop élevé et qu’il faut qu’on attende une réaction de la part de Conakry’’ a-t-elle expliqué, avant de déplorer les conditions précaires dans lesquels vivent cette centaine de guinéens partie pour des affaires.

‘’ Nous sommes, comme je vous l’ai dit dans un calvaire indescriptible (…), pour ceux qui ont où partir pour l’instant sont partis puisque le regroupement étant interdit, ils nous ont dispersé. La quasi-totalité squatte actuellement dans à la gare-routière dans l’attente d’une suite favorable à notre cause’’ a déploré notre interlocutrice.

Après cet entretien, toutes nos tentatives pour recouper ces informations au niveau de l’ambassade de Guinée au Sénégal sont restées vaines, faute d’interlocuteur.

Nous y reviendrons !

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

 
Créé le Mercredi 08 avril 2020 à 10:58

TAGS