Coronavirus en Guinée: A Conakry, la psychose gagne la population...

Epidémie de Coronavirus en Guinée
Des citoyens s'expriment sur le Coronavirus
Des citoyens s'expriment sur le Coronavirus

CONAKRY- En Guinée, 52 cas positifs de coronavirus sont recensés actuellement dans le pays. En dépit de la gravité de la situation, certains guinéens ne respectent pas les mesures de protection contre cette pandémie qui a tué des milliers de personnes à travers le monde.

A Conakry, l’inquiétude grandit chez les populations. Beaucoup de citoyens ont conscience du danger qui guette le pays. Assis devant son magasin, ce père de famille a des craintes sur la faiblesse de l’Etat et l’impact du Coronavirus chez  les guinéens dont le niveau de vie est bas.

« Vu ce qui se passe dans les pays Européens, c’est extrêmement  grave. C’est très sérieux. Mais j’ai des craintes vue la faiblesse de notre Etat et notre niveau de vie. Nous prions l’Etat de prendre toutes les mesures nécessaires pour la riposte. Parce qu’ils ont négligé dès le début. C’est extrêmement grave », s’alarme Diallo Abdourahmane.

Interrogée, une mère de famille qui est sûre de l’existence du COVID-19 parle des dispositions qu’elle a prise chez elle et à  son lieux de commerce. Elle interpelle le gouvernement

«

 

Nous croyons au Coronavirus qui sévit dans notre pays. Depuis qu’elle a commencé en Chine, elle a tué beaucoup de personnes dans d’autres pays. Nous avons vu le Sénégal, la Guinée Bissau, le Mali et certains de nos pays voisins.  Devant ma boutique, j’ai pris des dispositions sanitaires. J’ai mis le kit de lavage des mains avec du savon et l’eau de javel pour les clients. A mon domicile aussi, pour mes enfants et moi j’ai pris les mêmes dispositions.  Ma famille sait que cette maladie n’est une affaire de politique. Et j’invite, s’il y a des gens qui ne croient pas à la maladie d’y croire, parce qu’elle n’a pas commencé ici. Elle est en train de tuer beaucoup de personnes. Si c’était du mensonge on allait pas parler d’elle comme ça dans les medias »,  a déclaré Fatoumata Djouldé Sow qui interpelle le gouvernement à prendre des dispositions en aidant la population à rester chez elle en évitant les fortes mobilisations dans les marchés.

Même son de cloche chez Alpha Yaya qui évoque la fermeture des lieux de cultes dans le pays.  « Je crois à l’existence de la maladie du Coronavirus parce que le nombre de cas commence à augmenter en Guinée. A chaque fois, on parle de cas, le gouvernement a fermé les églises et les mosquées. Ils ne peuvent pas prendre de telles dispositions sans un réel motif. Je demande aux autorités guinéennes de s’inspirer des pays voisins pour éviter la propagation de la maladie dans le pays en aidant ces citoyens. A commencer par réduire les prix des kits de protections, parce que nous sommes en majorité pauvres », lance t-il.

 Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Jeudi 02 avril 2020 à 14:13