Guinée : plusieurs élus du parti de Cellou croupissent en prison…

Politique
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

MAMOU-Les ennuis se multiplient pour les élus du parti de Cellou Dalein Diallo, dans la préfecture de Mamou, en moyenne Guinée.  A date, pas moins de cinq maires élus sous la bannière de l’union des forces démocratiques de Guinée croupissent à la prison civile de Mamou.

Ils sont accusés d’être acteurs ou complices des violences qui ont émaillé le double scrutin controversé du 22 mars en Guinée. Le dernier élu local à avoir été mis derrière les barreaux est le maire de Timbo, M. Bonata Seck. Il a été convoqué hier lundi avant d’être finalement placé en détention ce mardi 31 mars 2020. Il a rejoint en prison quatre autres élus du principal parti d’opposition.

Boycottées par l’opposition, les élections du 22 mars 20 ont été marquées par de violentes agitations, ayant occasionné des morts à travers le pays. Les résultats du référendum publiés par la CENI donnent une victoire du OUI à la nouvelle constitution. Des résultats non reconnus par la communauté internationale qui dénonce une élection non crédible.

A suivre…

 

Depuis Mamou, Habib Samaké

Pour Africaguinee.com

 
Créé le Mardi 31 mars 2020 à 19:11