Violences post-électorales: un enfant touché par balle à Labé, des civils terrorisés à Mamou

Violences électorales en Guinée
Violences post électorales à Mamou
Violences post électorales à Mamou

CONARY-Les violences postélectorales se poursuivent en Guinée. Alors que onze personnes ont été tuées dimanche selon le FNDC, cinq selon le gouvernement, des troubles postélectoraux continuent dans plusieurs villes du foutah.

A Labé, après la calcination du domicile du candidat uninominal du RPG arc-en-ciel aux élections législatives, un enfant a été touché par balles. Il a reçu deux balles, l’une s’est logée à l’abdomen, l’autre au niveau du bras. Il a transporté d’urgence à l’hôpital pour des soins.

Dans la préfecture de Mamou située dans la même  région, les exactions qui ont commencé hier se poursuivent. La journée de ce lundi 23 mars 2020, a été marquée par de violentes manifestations. Des bérets rouges munis d’armes de guerre sont accusés de plusieurs exactions.

A Petel, un quartier réputé pour son engagement pendant les manifestations, les forces de l’ordre sèment la terreur depuis ce matin. « Les jeunes barricadent les routes mais en répression, les forces de défense et de sécurité dont des  bérets rouges s’attaquent aux passants et aux différentes familles tranquillement assises dans les maisons. Plusieurs motos ont été retirées des mains des passants, d’autres sont soumis à des travaux comme balayer la route », explique un citoyen de Mamou.

Des militaires ont fait incursion dans quartier pour s’attaquer à de paisibles citoyens, selon des victimes. Les portes des concessions ont été arrachées, des vitres de fenêtre cassées, des marmites renversées avec leur contenu.   

Plusieurs interpellations ont été enregistrées, nous signale-t-on. Les journalistes sont empêchés de prendre des images ou de réaliser des interviews. Dans les autres quartiers, des bérets rouges circulent à bord de pickup. Ils sont lourdement armés et s’attaquent à tout regroupement. Plusieurs militants du FNDC sont actuellement recherchés dans la ville carrefour.

 

Africaguinee.com

 

Créé le Lundi 23 mars 2020 à 17:27