Foutah: des femmes manifestent à Labé...

Guinée

LABE- Dans la cité de Karamoko Alpha, certaines femmes ont fêté différemment le 08 mars. La fête internationale des femmes s’est transformée en marche de protestation contre les tueries et les nombreux cas d’arrestation enregistrés ces derniers temps dans le pays.

Sur les pancartes des manifestantes, on pouvait entre autres lire : « Non aux violences contre les femmes ! Nous voulons la paix ! Amoulanfé ! ».

« L'heure n'est pas à la fête en Guinée. Nos enfants sont tués, nos maris sont violentés, nous les femmes nous sommes agressées par les forces de l'ordre dans nos maisons. Nous ne sommes pas heureuses. Nos frères sont arrêtés pour avoir dit non à la nouvelle constitution. Donc nous avons préféré protester que de faire la fête qui n'a pas lieu d'être », a confié Oumou Diaby, infirmière.

Aissatou Diallo qui a fait plusieurs kilomètres de marche pour rallier le stade régional de Labé dit être éprouvée par les violences en Guinée.

« Ce n'est pas le moment de chanter et de danser sachant tout ce qui se passe dans notre pays. Les guinéens sont victimes de violence. Donc nous marchons pour dénoncer, revendiquer, demander une justice et l'équité pour nous-mêmes, pour nos hommes et nos enfants parce que nous sommes atteintes moralement et physiquement », a souligné la jeune dame.

A rappeler que certaines femmes voulaient se rendre à la prison civile de Labé pour réclamer la libération des personnes interpellées en marge des manifestations politiques.

 

Alpha Ousmane Bah (AOB)

Pour Africaguinee.com

Tél.(+224) 664 93 45 45

Créé le Dimanche 08 mars 2020 à 15:08

TAGS