4 cas suspects de Coronavirus testés en Guinée: Des mesures fortes annoncées

Coronavirus
Rémy Lamah, ministre de la Santé
Rémy Lamah, ministre de la Santé

CONAKRY-Quatre cas suspects de Covid 19 ont été testés négatifs en Guinée, alors que 95.333 cas ont été confirmés dans le monde pour 3.282 décès. L’annonce a été faite ce vendredi 6 mars 2020 par le ministre de la Santé, colonel Rémy Lamah.

« A ce jour, 229 personnes ont été suivies dont 108 qui sont sorties contre 121 qui sont en cours de suivi pour 14 jours. Parmi ces personnes, quatre cas douteux sont révélés négatifs grâce au travail de nos laboratoires en synergie », a déclaré le ministre de la Santé.

Un plan de riposte de 12 millions de dollars

La notification du Coronavirus au Sénégal, un pays voisin est une préoccupation majeure pour les autorités  guinéennes. En collaboration avec leurs partenaires tels que l’OMS (organisation mondiale de la Santé), les autorités sanitaires du pays ont élaboré un plan d’alerte et de riposte assorti d'un budget de plus de 12 millions de dollars Us, soit environs 121 milliards de francs guinéens.

Mais ce budget n’est pas mobilisé bien que des négociations sont en cours avec certains partenaires, a précisé Rémy Lamah expliquant que le stock minimum d’intrants ne couvre qu’une partie des activités de la phase d’alerte.

« L’OMS propose d’améliorer cette situation. Le gouvernement guinéen a examiné favorablement le budget du plan d’alerte et de riposte. La Banque Mondiale s’est engagée à financer certaines activités dudit plan. Nous fondons beaucoup d’espoir sur la communauté internationale pour le financement de ce plan d’alerte et de riposte », a lancé le ministre de la Santé.

Contrôle élargi à tous les passagers à l'Aéroport

Désormais le contrôle à l’aéroport est élargi à tous les voyageurs en provenance des pays étrangers. A ce jour, trois sites de prises en charge d’éventuels cas ont été identifiés et préparés. La capacité totale est de 73 lits pour la phase d’alerte et  400 lits en période de riposte.

« Nous sommes en phase d’alerte. Dès lors que l’épidémie est arrivée au Sénégal, la Guinée à travers le ministère de la santé a pris des dispositions pour prévenir ce virus. En termes de prévention, nous avons mis en place des mesures de surveillance au niveau de l’aéroport, des ports de Conakry, de Boké et de Boffa. Dans le cadre de la communication, des spots sont élaborés et mis à disposition pour  être diffusés dans nos langues nationales afin que la population comprenne comment éviter cette épidémie », a indiqué le ministre de la Santé, réitérant que la frontière guinéo-sénégalaise ne sera pas fermée.

Dispositif robuste, mais qui doit être renforcé

Le Pr. Joseph Kizerbo, représentant de l’OMS en Guinée a indiqué que le dispositif d’alerte et de riposte est certes robuste, mais il faut le renforcer.

"Nous sommes convenus ensemble que le dispositif mis en Guinée tant pour le contrôle, la surveillance aux points d’entrée, l’isolement des cas suspects, le diagnostic de laboratoire, les capacités de prise en charge, la logistique et même la communication sur les risques, ce dispositif est robuste, mais il doit continuer à être renforcer", a-t-il dit.

Selon lui, une approche coordonnée entre le gouvernement et les partenaires est nécesaire pour aider à financer le plan de préparation de riposte de la Guinée en suivant la situation dans la région africaine. "Il est important d’être vigilent mais de ne pas céder à la panique", a conseille représentant de l’OMS en Guinée.

Masques de protections

Pour le moment, il n’y a que les agents de santé qui sont en première ligne qui sont prévus. "Ce sont nos soldats de première ligne. Ce sont les gens des laboratoires, les agents des interventions rapides. On des quantités suffisantes de masques pour eux », a assuré Dr. Sakoba Keita, le directeur de l’agence nationale de Sécurité Sanitaire.  

Hygiène

Tout le monde est conseillé d’observer les mesures d’hygiène comme le lavage des mains et éviter de tousser ou d’éternuer de manière à pouvoir contaminer d’autres, nettoyer l’environnement et avoir une bonne hygiène corporelle et alimentaire.

Surtout, lorsqu’on constate des symptômes tels que la fièvre, toux… appeler les  numéros verts  mis à disposition ( 629 99 56 56 ou le 626 06 06 97 97).  

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 06 mars 2020 à 14:28