Incursion des forces de l'ordre à Hamdallaye : Enceinte, Kadiatou Bah meurt d’un choc

Violences à Conakry
Violences à Hamdallaye
Violences à Hamdallaye

CONAKRY-Les violences qui ont secoué le quartier Hamdallaye ce samedi 28 février 2020 ont fait une victime. Enceinte de six mois, madame Kadiatou Bah a perdu l’enfant qu’elle portait après avoir été victime d’un énorme choc suite à l’incursion des forces de l’ordre dans le quartier. Elle suivra son enfant quelques heures plus tard.

Pourchassant les manifestants, les agents de maintien d’ordre ont tiré des grenades lacrymogènes. Ces tirs qui ont retenti aux abords de leur domicile à Hamdallaye Radar ont plongé madame Bah en état de famille dans un choc profond.

Mère de six enfants, cette femme n’a pas pu supporter le choc. Elle a commencé à saigner quand les forces de l’ordre ont lancé du gaz lacrymogène  pour disperser les manifestants, a expliqué à Africaguinee.com son mari.

Transportée d’urgence dans une clinique, elle a repris connaissance puis ramené à la maison. Mais en début de soirée, elle a recommencé de nouveau à saigner. Son mari l’a alors conduit à Ignace Deen où elle a été opérée.

« Le médecin m’a dit qu’elle a perdu l’enfant qu’elle portait, mais qu’elle allait bien. Ce matin on m’a appelé pour m’informer qu’elle est décédée », nous a expliqué le veuf Mamadou Diouma Bah, qui précise que sa femme n'a pas été battue par les forces de l'ordre.

Nous y reviendrons !

 

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 01 mars 2020 à 14:00