Guinée: l’ONG Terre des Hommes lance un projet de protection des enfants et jeunes migrant(e)s

Immigration en Afrique de l'Ouest
l’ONG Terre des Hommes lance un projet de protection des enfants et jeunes migrant(e)s
l’ONG Terre des Hommes lance un projet de protection des enfants et jeunes migrant(e)s

CONAKRY-L’ONG Terre des Hommes a lancé officiellement ce vendredi 21 février 2020 son projet d’amélioration de la protection des enfants et jeunes migrant(e)s sur les principales routes migratoires de l’Afrique de l’Ouest.

L’objectif de ce projet est de contribuer à la création d’un environnement protecteur pour les enfants et jeunes migrant(e)s en leur fournissant une assistance et une protection de qualité à travers leur accès aux services de base à différentes étapes des routes migratoires. En plus, renforcer les capacités et la coordination des acteurs institutionnels et communautaires pour fournir une assistance de qualité pour leur protection.

La cérémonie de lancement a réuni les responsables de l’ONG Terre des Hommes ainsi que des représentants du Gouvernement. Dans son discours de circonstances, le représentant pays de Terre des Hommes en Guinée David Bridier a décalré: 

 « Le projet qui nous réunit aujourd’hui est un projet financé par le fonds fiduciaire d’urgence de l’Union Européenne qui est mis en œuvre par un consortium de deux organisations internationales de promotion et de protection des droits des enfants dans monde qui sont save the children et Terre des Hommes. Ce projet va se développer dans quatre pays dont la Guinée, la Gambie, le Sénégal et la Côte d’Ivoire dans 36 mois à partir du 15 janvier 2020. Au niveau de la Guinée ce projet sera déployé sur Conakry, Koundara, Mamou, Pita et Labé. Il sera mis en œuvre en partenariat avec les centres d’écoutes, des conseils d’orientations des jeunes et enfants ainsi qu’avec la mobilisation des ministères comme celui de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, de la santé publique, de l’administration du territoire et de la décentralisation, de la justice et des affaires étrangères », a expliqué David Bridier.

Le représentant pays de Terre des Hommes en Guinée explique que l’objectif principal de ce projet est de garantir environs 30 000 enfants et jeunes âgés de 0 à 24 ans au respect de leurs droits et à un environnement protecteur durant tout leur parcours migratoire. Ce,  en vue de réduire leur vulnérabilité face aux multiples risques liés à la migration notamment celui de la violence, la crainte et l’exploitation. « Les actions du projet se dérouleront tout au long de l’axe Conakry-Koundara via des équipes mobiles, des guichets uniques et des points espoirs qui proposeront une écoute, une orientation et une aide d’urgence aux enfants et aux jeunes en migration », a détaillé David Bridier.

En Guinée, les principales localités concernées par ce projet sont Conakry, Koundara, Mamou Pita et Labé. Les bénéficiaires de ce projet sont les enfants, les jeunes, les agents de protections, les centres ou familles d’accueil et les acteurs de la protection.

Le conseiller technique principal de la ministre des actions sociales, de la promotion féminine et de l’enfance, représentant de la ministre Mariama Sylla à cette cérémonie de lancement, a tenu à souligner que ce projet rentre en droite ligne avec les missions de son département.

« Le projet dont l’atelier de lancement nous réunit aujourd’hui vient à point nommé. Il comble un déficit de visibilité pour un phénomène en passe d’être invisible dont la récurrence annule la connaissance. L’immigration clandestine outre méditerranée avec son cortège de naufrages quasi-quotidienne détourne insidieusement notre regard sur l’immigration dans l’espace de notre sous-région. En prenant en considération le phénomène dans sa dimension sous régionale, les initiateurs du projet mettent au goût du jour la nécessité pour les pays d’interventions de mettre en synergie leurs efforts à l’effet de promouvoir une migration assumée, contrôlée et maitrisée », a expliqué Togba Césaire Kpoghomou.

Poursuivant, il a pris l’engagement de son département d’accompagner Terre des Hommes dans ce projet. « Au nom de madame la ministre, je prends ici l’engagement qu’auprès de notre département, Terre des Hommes bénéficiera de l’accompagnement nécessaire pour mener à termes ce projet dont les bénéficiaires sont majoritairement constitués des cibles de notre département », a ajouté le représentant de la ministre Mariama Sylla à cette cérémonie.

Crée en 1960, Terre des Hommes est une organisation suisse qui construit un avenir meilleur pour les enfants démunis et leurs communautés grâce à des approches novatrices et des solutions concrètes et durables. Terres des Hommes est active dans plus de 35 pays à travers le monde. Cette ONG qui œuvre dans l’humanitaire développe aussi et met en place des projets qui permettent d’améliorer la vie quotidienne des enfants et de leurs proches notamment dans le domaine de la santé et de la protection. En Guinée, Terre des Hommes travaille dans ce but depuis 1987.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Vendredi 21 Février 2020 à 16:47