Alpha à Kankan :"Personne n’a le droit d’empêcher quelqu’un de voter ou de casser l’urne"

Référendum Constitutionnel du 1er mars
Alpha Condé, Président de la République de Guinée en Haute Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée en Haute Guinée

KANKAN-Reçu en "grande pompe" ce vendredi 21 février 2020 à Kankan, le président Alpha Condé a une nouvelle fois mis en garde les fauteurs de troubles le jour du double scrutin du 1er mars. Le Chef de l’Etat a averti que personne n’a le droit d’empêcher quelqu’un d’aller voter ou de casser une urne.

« Que ceux qui veulent voter, aient le droit de voter librement. Ceux qui ne veulent pas voter, ils sont libres de le faire. Mais personne n’a le droit d’empêcher quelqu’un de voter ou d’aller casser l’urne. Ça c’est se moquer du peuple », a martelé le président de la République.

L’opposition promet d’empêcher les élections législatives couplées au référendum du 1er mars, qui selon elle, permettrait au président Condé de s’éterniser au pouvoir. Mais par quel moyen compte-t-elle ce double scrutin ? Le FNDC n’a pas encore dévoilé sa stratégie. Mais le lundi prochain, tout sera mis au clair.

« Une plénière est prévue le lundi prochain. Tous les leaders du FNDC seront présents. A l’occasion de cette plénière, une déclaration officielle sera lancée à l’endroit des citoyens et de la communauté internationale sur comment le FNDC veut agir pour empêcher le coup d’Etat Constitutionnel », a confié à notre rédaction un membre de la coordination du FRONT.

Mais Alpha Condé qui a déjà demandé hier à ses partisans de « frapper ceux qui s’attaqueraient aux urnes le jour du vote », n’entend pas se laisser faire. Car dit prévient-il : « Quand tu danses avec l’aveugle, il faut le piétiner de temps en temps pour qu’il sache qu’il n’est seul sur la piste. A bon entendeur salut ! », a averti le dirigeant guinéen.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

 

Créé le Vendredi 21 Février 2020 à 19:30