Les aveux de Madifing Diané :"Notre souhait aurait été de les arrêter que de les tuer…"

Violences meurtrières à Labé
Madifing Diané, Gouverneur de Labé
Madifing Diané, Gouverneur de Labé

LABE-Ce sont des aveux extrêmement graves ! Alors qu’il avait réfuté les accusations qui le tenaient pour responsable de la mort des manifestants à Labé en janvier dernier, Madifing Diané, le gouverneur de la région administrative de Labé est passé aux aveux. Dans un entretien avec le journaliste Thomas Dietrich du media français Le Media Tv.fr, le premier responsable de la région de Labé a fait des déclarations donnent froid dans le dos.

 « Il y a eu des morts on ne le cache pas, c’est à ciel ouvert.  C’est avec peine qu’un citoyen pour ou contre le système meurt. Notre souhait aurait été de les arrêter, si on pouvait les arrêter, que des tuer. C’est ça la vérité », a déclaré Madifing Diané honnis par ses administrés depuis le début de la contestation contre le troisième mandat.

Accusant les opposants d’être responsables de la mort des manifestants, le gouverneur controversé feint également de convaincre  son interlocuteur que ce sont les manifestants eux-mêmes qui ont tué l’ambulancier de l’hôpital en plein opération de secours.

« Qui a soulevé le mouvement ? C’est l’Etat ? C’est ceux-là qui sont sortis avec violences. Ça ce n’est pas de notre responsabilité (…) Notre déontologie exige de nous en tant de guerre totale, les parties en conflit de protéger une ambulance. C’est dans leur milieu que ça été fait. Il n’était même pas dans la zone sécurisée par nos services. L’autopsie l’a prouvée », a-t-il déclaré alors qu’au moins cinq manifestants ont été tués à Labé depuis le début de la contestation  contre le projet de nouvelle constitution.   Merci de l’écouter sur le lien ci-dessous.

 

Créé le Mercredi 19 Février 2020 à 20:50

TAGS