Elhadj Badru "gazé" chez lui: "c’est pour humilier une communauté", selon Cellou

Violences à Labé
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

CONAKRY-Cellou Dalein Diallo ne décolère pas ! Face aux « attaques » répétées touchant les symboles de sagesse du foutah, l’opposant continue d’élever le ton, accusant le président Alpha Condé d’« humilier » toute une communauté.

Après Elhadj Bano Bah, le khalife général du foutah, c’est le grand imam de Labé Elhadj Badru Bah qui a pulvérisé de gaz lacrymogène chez lui alors que des jeunes étaient venus lui présenter un corps d’un jeune qui a été tué par balle en marge de la folle journée meurtrière qui agité la ville de Labé, jeudi dernier. Fustigeant  le comportement des forces de l'ordre qui, dit-il, se comportent comme "une armée d'occupation", Cellou Dalein Diallo a livré ce samedi, sa lecture par rapport à ces incidents. Extrait.

 « Aujourd’hui, les militaires, gendarmes et policiers qui sont à Labé se comportent comme une armée d’occupation. Croyez-moi, ils ont incendié les boutiques et les magasins, frappé les femmes et les enfants, procédé à l’arrestation de mineurs de 10 ans. Il semble qu’ils veulent les déférer à Conakry. Même une armée d’occupation ne peut pas se comporter comme ça. Sur instruction de qui ? C’est sur les instructions de monsieur Alpha Condé qui garantit l’impunité à tous ceux qui violent le droit de ceux qu’il considère comme son opposition. Malheureusement, il considère maintenant toute une communauté comme son opposition. Sinon, comment peut-on expliquer que dans une ville comme Pita, on envoi une expédition punitive dans la concession  du Khalife du Foutah, casser ses voitures, gazer sa famille et qu’on répète deux semaines après la même chose à Labé.

Le pauvre Thierno Badro  qui se débat pour qu’il y ait la paix, pour qu’il y ait l’entente au nom de la religion. C’est son rôle. On vient, on le gaz chez lui dans sa concession. Un homme que tout le monde respecte, parce que c’est l’imam, parce que c’est l’inspecteur régional de la ligue islamique, parce que c’est un homme de culture, parce que c’est un homme de religion. Les soldats d’Alpha Condé viennent l’agresser, pulvériser sa concession de gaz lacrymogène. Ce qu’ils ont fait deux semaines avant à Pita, chez Elhadj Bano. Qu’est-ce que cela signifie ? C’est pour humilier ceux qui les respectent. Humilier une communauté qui a de l’égard pour ces sages. Mais c’est une valeur africaine valable aussi bien en Haute Guinée qu’en forêt. On respecte les sages, seuls recours lorsque ça ne va pas. C’est des symboles qu’on respecte partout, mais Alpha Condé n’a plus aucun égard pour ces valeurs, pour nos  traditions», a lancé Cellou Dalein Diallo avant de s’interroger.

« Je commence à me poser la question de savoir si c’est vraiment un guinéen. Sur le plan juridique, il est né en Guinée même si ses parents sont d’origine burkinabé. On ne lui a jamais reproché cela. Les guinéens ont fait preuve de générosité. La haute Guinée l’a adopté, on lui a même attribué un village (Baro). Il est né à Boké bien sûr. Mais personne, aucun de ses adversaires ne lui a opposé  cela parce nous voulons être républicain, respecter la Loi. Mais lorsqu’on constate qu’il n’a aucun égard pour ce peuple, pour ses symboles, on ne peut pas ne pas se poser la question », a enfoncé le président de l’UFDG.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Dimanche 26 janvier 2020 à 13:15