Nouvelle « transition » en Guinée : Damaro Camara cite des noms…

Politique
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle
Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle

CONAKRY- Une nouvelle transition serait-elle en préparation en Guinée ? Le Chef de file de la majorité présidentielle au Parlement a accusé certains acteurs politiques de préparer une transition qui aboutirait à l’installation d’un nouveau Gouvernement. 

Amadou Damaro Camara qui s’est exprimé au micro d’Africaguinee.com a même cité des noms des potentiels dirigeants de cette nouvelle transition. Selon le Président du Groupe Parlementaire RPG Arc-en-ciel, la seule volonté qui anime actuellement Cellou Dalein Diallo et ses acolytes est de voir le pays basculer dans une nouvelle transition. 

« Dieu est avec la Guinée. Elle ne sera pas déstabilisée.  Nous connaissons même la composition de leur futur illusoire Gouvernement de transition. Ils se proposent de provoquer une transition, d’avoir Komara, l’ancien premier ministre de Dadis comme président de cette Transition, Sanoh comme Premier ministre. Et l’argumentaire, est qu’en mettant les Malinkés comme pour jouer deux, ils ne diront pas que c’est nous. Nous connaissons tout ça. Ce sont des stratégies qu’ils sont en train de mettre en place », a accusé le député Damaro Camara. 

Ce vendredi 11 octobre 2019, les députés de l’opposition ont décidé de suspendre leur participation aux travaux du Parlement. Cette annonce n’a pas laissé de marbre le Chef de file de la majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale. 

« Ils vont nous manquer mais leur départ ne correspond pas du tout à la dissolution de l’Assemblée Nationale. Nous continuerons nous autres de la majorité à travailler », a d’abord entamé le parlementaire, avouant cependant ce boycott pourrait contribuer à renvoyer une mauvaise image du Parlement. Plus loin, Amadou Damaro Camara a accusé Cellou Dalein Diallo d’instrumentaliser des commerçants de sa communauté à des fins politiques.

« Ça doit renvoyer une mauvaise image de l’Assemblée Nationale, mais c’est ce qu’ils ont toujours recherché. Ils se sont déjà retirés trois fois avant aujourd’hui. Si nous écoutons le message que Cellou Dalein est en train de véhiculer, cela prouve encore comme qu’il est l’instrument d’une cause communautaire. Il a réuni des commerçants de sa communauté pour leur dire ce qu’ils doivent faire à partir du lundi. Il y a un mot là-dans ‘’si j’échoue’’, c’est que toute leur fatigue depuis toutes ces années serait à l’eau. Quand on agit comme ça et que cette personne parle de démocratie, ça nous fait sourire. Parce que c’est la pure hypocrisie. Et le danger vient de là. Croire que c’est sur sa communauté qu’il doit se baser pour accéder au pouvoir un jour », a dénoncé le chef de la majorité présidentielle au Parlement.  

Et d’enfoncer : « Il y a une suite logique des évènements. La stratégie c’est de déstabiliser. Les députés de l’opposition se sont déjà retirés trois fois pour des raisons qui n’avaient rien à voir avec le travail parlementaire. Pour autant, nous avons continué à travailler. Qu’il demande maintenant-là à ses députés de se retirer, c’est pour en ajouter de l’huile sur le feu pour déstabiliser », a lancé Damaro Camara.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Samedi 12 octobre 2019 à 9:02