Vers une réglementation des mosquées et des foyers islamiques à Labé...

Religion
Des leaders religieux réunis à Labé
Des leaders religieux réunis à Labé

LABE-Une mission du Secrétariat Général des Affaires Religieuses vient de séjourner dans la ville sainte de Labé, en moyenne Guinée. Objectif : Echanger avec les autorités administratives et religieuses sur la réglementation des Foyers coraniques et des lieux de culte. Cette mission est consécutive à la  tournée de recensement des Lieux de culte  qui a touché 13 préfectures du pays et les cinq communes de Conakry.

Cette initiative vise d’abord à connaitre avec précision le nombre exact de Lieux de Culte Musulman et Foyers Coraniques en Guinée. Le but final est de leur doter d’une réglementation pour leur fonctionnement afin d'éviter de succomber aux tentations de extrémisme. Ensuite renforcer ces Lieux dans leur mission régalienne d'assurer l'éducation et la formation des enfants et des fidèles selon les percepts de l'Islam, gages de Paix et de  cohésion sociale.

A Labé, tous les acteurs de la vie de la nation ont été conviés à la concertation qui a réuni les autorités administratives, la société civile ainsi que les religieux. Pour le cas de Labé, les religieux ont choisi des hommes aptes afin de produire le bon résultat attendu par le Secrétariat Général des Affaires Religieuses, a-t-on constaté.

 « Nous sommes là dans le cadre de la réglementation des lieux de culte à savoir les mosquées, les foyers coraniques qui sont des lieux d’éducation et de formation par essence et par excellence. Dans ces lieux, on assure à nos enfants une éducation qui leur permettra de bien se comporter dans la vie et d'être des vecteurs de paix et de cohésion sociale dans notre cher pays la Guinée. L’étude en tant que telle concerne 13 préfectures et la zone spéciale de Conakry. Inshà Allah, les autres préfectures seront également visitées à cet effet. Après avoir recueilli les différentes propositions de réglementation, nous organiserons un atelier de validation auquel prendront part toutes les Régions du Pays. Le Secrétaire général des affaires religieuses Elhadj Aly  Jamal Bangoura et tout son Cabinet ne ménagent aucun effort pour la réussite de ce projet très important. Il faut aussi remercier le Système des Nations-Unies (PBF, UNESCO, UNFPA et OIM) pour son appui dans la mise en œuvre et la réalisation des activités», a expliqué Docteur Mamadou Lamine Diallo, Point Focal du Secrétariat Général des Affaires Religieuses.

L’inspecteur régional des affaires religieuses et grand imam de Labé a pour sa part expliqué la portée de cette initiative des autorités religieuses du pays: « Nous remercions tout le monde, nous savons encore compris qu’on nous fait confiance davantage à Labé. La mission a sillonné beaucoup d’endroits avant de venir chez nous. Ça donne la paix du cœur et ça nous réjouit. Avec l’estime qu’ils ont pour nous, il faut qu’il y ait des meilleurs résultats, pas pour nous mais pour toute la Guinée» a indiqué Elhadj Mamadou Badrou bah.

La société civile régionale de Labé, s’est félicitée de ce programme. «  En tant que société civile, nous prenons part à ces concertations nationales qui visent à prévenir la radicalisation et l’extrémisme violents.  Il est intéressant de consolider la paix à travers les lieux de culte qui peuvent retenir un nombre important de jeunes. Généralement les jeunes qui mémorisent le coran sont sauvés des travers sociaux dans la mesure où il est rare de voir un jeune qui a le coran en tête et qui va vers un lieu de consommation d’alcool ou de la drogue. Je trouve intéressant que l’Etat et ses partenaires s’investissent dans le sens de la promotion de la paix », se réjouit Mamadou Cellou Goumba Diallo.

Même sentiment de satisfaction chez l’imam Thierno Mamadou Dian ABADJADA Diallo. « Ce que je vois, si tout le monde se lève ensemble pour une chose commune, ils auront ce qu’ils cherchent dans le bon sens, mais si chacun se tourne vers là où il veut aller seul, on peut ne pas atteindre l’objectif. Si vous prenez aujourd’hui les écoles coraniques chez nous chacun ouvre ou enseigne selon sa compréhension ou son entendement sans se référer à aucune règlementation. Mais si tout le pays adopte une réglementation commune  pour les foyers islamiques ou les mosquées ça nous renforce tous dans notre mission surtout si c’est des bonnes règles, ça nous mène vers de bonnes orientations » a expliqué le religieux

Au nom du président de la République, le gouverneur de la région de Labé Madifing Diané a magnifié l’initiative avant de remercier ceux qui sont chargés de faire des recommandations pour sauver le pays de l’extrémisme

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 664 93 45 45

 

 

Créé le Mardi 01 octobre 2019 à 10:20

TAGS