Guinée : Ce que Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré se sont dit…

Rencontre Cellou-Sidya
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG et Sidya Touré de l'UFR
Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG et Sidya Touré de l'UFR

CONAKRY-Sur quoi les anciens premiers ministres Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré ont-ils échangé ? Nadia Nahman, la porte-parole du Chef de file de l’opposition guinéenne qui a été interrogé par un journaliste d’Africaguinee.com a levé un coin du voile sur les sujets autour desquels les deux opposants ont planché.

Trois points ont dominé les échanges entre les deux opposants, explique notre source qui précise qu’il s’agit notamment : des démembrements, les élections législatives, le FNDC.

« Le président Cellou était durant de nombreux jours à l’étranger. Donc, il était tout à fait normal qu’il se retrouve avec monsieur Sidya Touré de l’opposition pour aborder des questions d’actualités. Ils ont parlé des démembrements, des élections législatives et surtout de leur  présence au sein du FNDC. C’était essentiel qu’ils se retrouvent pour parler de ces aspects en pleine rentrée politique », a confié Nadia Nahman.

La porte-parole de Cellou Dalein Diallo a précisé que sur la question liée aux démembrements  de la CENI qui a fait couler beaucoup d’encre et de salives ces derniers temps, les deux anciens premiers ministres ont eu des convergences de vue. Il faut éviter de se laisser distraire par des épiphénomènes.

« Vendredi dernier, Sidya Touré a déclaré que cette question des démembrements est une distraction et que l’opposition n’a pas besoin de division, avec tous les sujets cruciaux et brûlants qu’on a à l’ordre du jour. De toute façon, ils se sont s’est mis d’accord. Sur les dix-huit partis, dix-sept se sont mis d’accord sur la méthode de calculs  conformément aux dispositions de la loi sur la CENI. Et puis évidemment puisqu’il s’agit d’une famille politique et qu’il faut garder la cohésion, il y a la voie consensuelle qui a joué par moment, ils se sont mis d’accord. Mais ce qu’il faut noter, la question des démembrements n’est qu’un épiphénomène face aux sujets brûlants et majeurs qui attendent l’opposition. Il s’agit de ne surtout pas se laisser distraire par ces considérations d’autant qu’il n’y a pas de soucis pour l’UFDG de se mettre d’accord avec ses pairs de l’opposition. Il y a des enjeux beaucoup importants que des questions de démembrements », a-t-elle expliqué.

En ce qui concerne les élections Législatives, Nadia Nahman soutient qu’il n’y a pas de positions antagoniques sur ce sujet. « Monsieur Sidya Touré demande la mise en application des différentes recommandations de l’audit qui a été arraché à l’issu de l’accord de 2016. Pour ça, il n’y a pas d’antagonisme avec l’Ufr. Il fallait aussi parler du FNDC et puis de se tenir prêt lorsque le camp d’en face sortira l’artillerie lourde. Donc ils ont réitéré cette unité d’actions », a confié la porte parole de Cellou Dalein Diallo.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Mardi 03 septembre 2019 à 19:12

TAGS