Projet de nouvelle Constitution : Pourquoi Alpha Condé cherche des alliés ?

Nouvelle Constitution
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-Pour faire passer son projet de nouvelle Constitution, Alpha Condé le président guinéen cherche des alliés au plan international. Dans ce cadre, son ministre des affaires étrangères Mamadi Touré a transmis une note à toutes les ambassades et représentations diplomatiques et consulaires de la République de Guinée leur enjoignant d’expliquer au niveau des autorités auprès desquelles elles sont accréditées,  la nécessité d’adopter une nouvelle constitution en Guinée.

Pour le Font national pour la défense de la Constitution, cette démarche dénote la difficulté du gouvernement de faire passer son projet au niveau national. Si Alpha Condé cherche des alliés au plan international, cela  est révélateur d’un échec de faire passer son projet sur le plan national, explique un responsable du FNDC joint par notre rédaction.

« Alpha Condé est en train de trouver des alliés à l’international pour motiver son projet de troisième mandat. Cette démarche vient en réponse du mémo que le FNDC a transmis aux institutions nationales et internationales, aux représentations diplomatiques. Le gouvernement a estimé que le FNDC est en avance par rapport à lui c’est pourquoi il a adressé cette note aux ambassades pour faire la promotion de la nécessité d’adopter une nouvelle constitution. Mais ces arguments sont démontables même par un simple juriste qui n’a pas son master en droit. Parce qu’il apparaît clairement que le gouvernement cherche à faire passer leur projet machiavélique », explique Ibrahima Diallo, coordinateur du FNDC, interrogé par Africaguinee.com.

Selon ce responsable du Front, cette réaction du Gouvernement est une victoire pour le FNDC. « Ça veut dire que nous avons gagné la bataille c’est pourquoi, le gouvernement cherche à avoir des alliés au plan international. Mais c’est peine perdue parce que le Front a rencontré le département d’Etat, le congrès américain, l’union européenne. Tous les chefs d’Etat ont reçu le mémo du front également toutes les institutions (UA, CEDAO, Nations-Unies) qui décrit la situation et les risques liés au changement de la constitution pour un troisième mandat pour monsieur Alpha Condé », a-t-il révélé, confiant qu’au-delà de cette note envoyée aux ambassades, le président Alpha Condé  a dépêché cinq ministres dans la sous-région pour trouver des alliés à son projet de troisième mandat auprès des chefs d’Etat.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Dimanche 23 juin 2019 à 19:47