Guinée : Après Bourgi, bientôt une autre défection pour Alpha Condé ?

Affaire troisième mandat
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

Albert Bourgi qui a pourtant des relations  très poussées avec Alpha Condé a affiché sans ambigüité son opposition au troisième mandat. Le juriste français cité par le front pour la défense de la Constitution sur une liste de « promoteurs du coup d’Etat constitutionnel en Guinée » l’a confié sans ambages à Africaguinee.com ; mettant ainsi fin aux spéculations les plus folles.

Il n’est pas le seul étranger dont le nom figure sur cette fameuse liste déjà transmise au bureau du procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI) qui a promis de l’examiner en toute "indépendance" et en toute "impartialité".

Maitre Boucounta Diallo, avocat Sénégalais qui a dirigé le pool d’avocats qui a défendu Alpha Condé lors de son procès lorsqu’il était opposant est aussi cité dans cette affaire. Ce dernier ne s’est jusque-là pas prononcé officiellement sur cette affaire. Mais il a confié à certains de ses amis comme Bah Oury son opposition au troisième mandat et au changement de constitution. Le respect des dispositions constitutionnelles surtout liées à l’alternance est un principe chèrement défendu par cet avocat, selon un de ses proches.

Maitre Diallo semble d'ailleurs avoir pris ses distances vis-à-vis de la Guinée depuis que cette affaire de nouvelle constitution occupe les devant de la scène politique. En dépit de sa proximité avec Alpha Condé, ses voyages en Guinée deviennent de plus en plus rare. Récemment il a flétri le non-respect des textes par les tenants du pouvoir en Afrique.

« Nous avons des textes magnifiques (…) nos constitutions en Afrique aujourd’hui si on les compare aux constitutions des grandes puissances, vous n’avez pas de complexe à vous faire. Mais c’est la mise en application de ces textes où nous avons un problème », affirmait-il récemment dans une interview. Reste à savoir s'il va sortir du bois comme Albert Bourgi pour laver les accusations qui pèsent contre lui quant à son soutien au projet de nouvelle Constitution en Guinée. 

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 20 juin 2019 à 23:01