Kouyaté ''titille'' Aboubacar Sylla: "Ceux qui disent que la Constitution…"

Défense de la Constitution
Lansana Kouyaté, leader du PEDN
Lansana Kouyaté, leader du PEDN

CONAKRY- Le débat sur la Constitution est loin de finir en Guinée. Après la sortie polémique d’Aboubacar Sylla qui a qualifié l’actuelle Constitution de « texte transitoire », l’opposant guinéen Lansana Kouyaté s’est prononcé sur cette question.

Le leader du PEND (parti de l’espoir pour le développement national) est revenu à son tour sur les circonstances dans lesquelles l’actuelle Constitution a été adoptée. L’ancien premier ministre a lors d’une conférence tenue à Paris, expliqué qu’après l’élaboration de cette constitution par le CNT (conseil national de la transition) qui faisait office d’Assemblée Nationale, les forces vives ont fait une réunion au cours de laquelle, un engagement avait été pris par tous les acteurs.

« Nous avions dit que quiconque parmi nous est élu président, il doit  soumettre cette constitution au suffrage universel au moins dans les six mois de son mandat. C’était un engagement que chacun avait pris », a rappelé l’opposant.

Lansana Kouyaté rappelle que le président actuel a prêté serment sur cette Constitution par deux fois. Mieux, dit-il, c’est sous l’empire de cette Constitution que l’Assemblée Nationale dont le mandat vient d’expirer a été élue.

« Ceux qui disent que ce n’était qu’un document de transition doivent accepter qu’on appelle l’actuel Président, Président de transition. C’est ça la logique », soutient le leader du PEDN, martelant que les conditions d’une paix en Guinée, c’est d’abord et avant tout la justice.

« Nous ne voulons pas la guerre en Guinée, nous voulons la paix, mais il n’y a pas de paix sans justice », a-t-il averti.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Dimanche 16 juin 2019 à 17:40