Sidya Touré : "On sortira dans la rue pour manifester…’’

Lutte contre le troisième mandat
Sidya Touré, leader de l'UFR
Sidya Touré, leader de l'UFR

CONAKRY-Le leader de L’Union des Forces Républicaines UFR vient de soulever un autre problème lié à l’adoption d’une nouvelle constitution devant permettre à Alpha Condé de briguer un 3ème mandat. De retour de la Côte d’Ivoire, Sidya Touré a expliqué à ses militants que les promoteurs du 3ème mandat sont en train de manœuvrer en passant du référendum aux élections législatives afin de pouvoir changer facilement la constitution.

Selon le Sidya Touré, il y a deux manières de changer la constitution. Passer directement au référendum ou tricher lors des prochaines élections législatives pour s’octroyer les deux tiers de députés à l’Assemblée Nationale afin que ceux-ci votent le projet de la nouvelle constitution comme le scénario au Burkina Faso.

« Nous avons d’énormes problèmes au niveau du processus électoral et au niveau de la CENI. Donc le problème du 3ème mandat et celui des élections c’est la même chose. Le problème des élections (législatives ndlr) vous croyez que c’est un petit problème ? Non. Il y a deux manières de changer la constitution, la première c’est le référendum et la deuxième c’est l’Assemblée Nationale. Au niveau de l’Assemblée Nationale, il y a 114 députés, si tu as les 73 soit les deux tiers, tu peux changer la constitution comme ce qu’avait fait Blaise Compaoré au Burkina Faso. Donc ces élections, ils les font pour s’octroyer les deux tiers de l’Assemblée Nationale. Donc il ne faut pas accepter. Tout ce qu’on est en train de préparer contre le référendum, il faut le préparer contre les élections pour empêcher le 3ème mandat parce que c’est la même chose et c’est le même combat », a martelé le Président de l’UFR.

Revenant sur les contestations qui font rages à l’intérieur du pays contre un éventuel 3ème mandat pour Alpha Condé, Sidya Touré assure qu’il va sortir dans la rue pour manifester. Il rappelle que cela ne sera la première fois qu’il sorte pour contester contre une prolongation du mandat d’un président en exercice. Selon lui, de 2001 à 2009 il était avec le RPG pour lutter contre la promotion d’une nouvelle constitution.

« En 2001, on est sorti ici contre le changement constitutionnel de Lansana Conté avec les responsables du RPG parce qu’il était convenu à l’époque qu’il ne pouvait pas continuer. On était sorti mais c’était une autre époque, il n’y avait pas de radios, il fallait qu’on appelle AfricaN°1 pour nous relayer les infos. 18 ans après, on n’est pas dans le même monde, on est maintenant dans un monde interconnecté. En 2009, on est sortie avec le RPG contre Dadis ici, ce n’était pas contre son coup d’Etat, c’était contre sa volonté d’être candidat. Pourquoi maintenant eux ils croient qu’ils vont changer la constitution pour maintenir leur père et puis nous dire nous on ne va pas sortir ? On sortira », a affirmé Sidya Touré.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel (00224) 666 134 023

Créé le Samedi 15 juin 2019 à 20:07