Mort de Boukariou : un rapport d’autopsie incrimine les agents de sécurité…

Autopsie
Le père de Boukariou Baldé
Le père de Boukariou Baldé

CONAKRY-On en sait un peu plus sur les circonstances de la mort d’Amadou Boukariou Baldé ! Ce jeune étudiant de 21 ans, selon sa famille aurait reçu des coups violents et répétés  ayant entrainé sa mort dans l’enceinte de l’Université de Labé, le 31 Mai 2019.

C’est un père de famille consterné  et chagriné qui s’est exprimé  ce vendredi 7 juin 2019, sur  les circonstances douloureuses de la mort de son fils. Mouctar Diallo, la voix grelottante, le visage affligé par les larmes, raconte ce qui est arrivé à son fils ce jour.

‘’ A son 26ème jour de jeûne, Amadou sortait d’une évaluation et s’apprêtait à rejoindre sa résidence, selon le chef de département informatique de l’Université de Labé, venu nous présenter ses condoléances. Au portail, il semble avoir été l’une des premières personnes rencontrées par les furieux agents de sécurité qui venaient de faire leur entrée. Amadou Boukariou  sera roué de coups, après avoir inhalé une forte quantité de gaz lacrymogène. Le rapport d’autopsie révèle qu’il a reçu de violents coups sur plusieurs parties de sa tête et sur ses mains. Laissé pour mort, il sera évacué par les étudiants sur une moto pour le centre de santé de Hafia’’ a narré le père de la victime.

Selon un rapport d’autopsie, intitulé rapport médico-légal réalisé par un médecin légiste dont copie nous est parvenue, il est indiqué que l’autopsie a mis en évidence un traumatisme cranio-encéphalique et facial associant, un hématome fronto-temporal droite, une hémorragie sous conjonctive bulbaire droite et otorragie gauche. Une infiltration hémorragique de la face interne de la région fronto-temporale gauche et frontale droite. Une plaie hémorragique circulaire au niveau du poignet (lésion de défense).

Dans ce même document, il est exposé que ces lésions ont été provoquées  par des objets contondants (blessants, ndlr), donnés à trois endroits différent. Le traumatisme temporal a entrainé une hémorragie méningée avec formation d’un hématome extradural d’installation progressive  responsable de la mort par engagement bulbaire et arrêt respiratoire.

L’autopsie médico-légale réalisée le 03 juin 2019, du corps d’Amadou Boukariou Baldé, permet aux dires de la famille les conclusions suivantes : ce jeune étudiant né en 1998 est décédé des suites de traumatisme  cranio encéphalique avec engagement et arrêt respiratoire.  Pour les médecins légistes, la mort de Boukariou Baldé est compatible avec une «  mort violente par objet contondants ».

BAH Boubacar  LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 622 37 02 79

Créé le Vendredi 07 juin 2019 à 22:24