Conakry : des journalistes outillés par la CEDEAO sur la promotion de la démocratie…

Medias
Des journalistes guinéens outillés par la CEDEAO
Des journalistes guinéens outillés par la CEDEAO

CONAKRY-La CEDEAO a organisé ce mercredi 29 mai 2019 un atelier de sensibilisation à l’intention de plusieurs journalistes de différents organes de presse de la place sous le thème ‘’le rôle des médias dans la promotion de la démocratie ‘’. Cet atelier de sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la célébration du 44ème anniversaire de la CEDEAO (communauté économique pour le développement des Etats d’Afrique de l’Ouest). 

Cet atelier va permettre d’identifier les stratégies requises pour la consolidation de la démocratie, de la paix et de l’unité nationale en République de Guinée tout en mettant l’accent sur le respect des valeurs et normes de la profession du journalisme.

Les objectifs de cet atelier sont nombreux comme l’indique la représentante résidente de la CEDEAO en Guinée. Selon Alapini Liliane le but visé par la CEDEAO à travers cette formation consiste à outiller les journalistes dans plusieurs thématiques.

« Les objectifs que nous visons sont entre autres : Sensibiliser et informer les hommes des médias sur l’importance de la démocratie dans le développement socioéconomique du pays. Renforcer les capacités des journalistes dans le respect de l’éthique et de la déontologie journalistique surtout dans la mise en œuvre de l’ensemble des outils de l’information à l’ère numérique et de la nouvelle technologie de l’information et de la communication (NTIC), sensibiliser et informer les journalistes sur les activités de la CEDEAO notamment la vision 2020 », a énuméré la représentante résidente de la CEDEAO en Guinée.

Présent à la cérmonie d'ouverture de cet atélier, le ministre guinéen de la communication a évoqué l’importance de maitriser l’éthique et la déontologie de la profession du journalisme. Pour Amara Somparé, on ne peut pas parler de la démocratie dans un pays tant que la liberté de la presse n’est pas respectée.

« Il n’y a pas de promotion de la démocratie sans liberté de la presse. Il ne peut pas y avoir de développement de la démocratie sans le développement des médias. Cependant, la liberté des médias doit elle aussi respecter un certain nombre de règles et de principes notamment ceux dictés par l’éthiques et la déontologie de la profession. L’éthique et la déontologie de la profession permettent aux journalistes de faire la part des choses entre l’information et l’intoxication, entre la critique et la médisance, entre l’analyse objective et l’interprétation fallacieuse », a affirmé le ministre de la communication.

Dans sa propre analyse de la situation des journalistes dans la sous-région, la ministre de la coopération internationale et de l’intégration africaine à quant à elle encouragé cette initiative de la CEDEAO qui vise à outiller les journalistes.

« Dans un environnement où plusieurs organes de presse font face à des défis de viabilités économiques et les journalistes ont peu d’opportunités de formation et où la plus part des organes de presse appartiennent à des partis ou de groupements politiques, il devient impératif pour les Etats membres de la CEDEAO de procéder à un arbitrage indépendant dans un contexte où le public a droit à une information dépassionnée et promouvant une éthique professionnelle rigoureuse. L’organisation de cet atelier est donc d’une importance capitale afin que le 4ème pouvoir puisse avec rigueur, éthique, indépendance et ainsi avec crédibilité jouer sa partition », a laissé entendre Dr Djénè Keïta.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 666 134 023

Créé le Jeudi 30 mai 2019 à 14:28

TAGS