Guinea Alumina Corporation obtient un prêt de 750 millions de dollars, le plus important montage financier jamais établi pour un nouveau projet minier en Guinée et un grand pas pour l’économie du pays

Communiqué de presse

Kamsar, le mardi 28 mai 2019 - - -Guinea Alumina Corporation S.A. (GAC), l'un des chefs de file du secteur minier de la Guinée, a fait connaître aujourd’hui la conclusion fructueuse du plus important montage financier jamais établi pour un nouveau projet minier en République de Guinée, faisant ainsi progresser à la fois le projet d’exploitation de bauxite de GAC et l’économie guinéenne.

Ce prêt de 750 millions de dollars d’une durée de 12 à 14 ans a été accordé par des institutions financières de développement, des agences de crédit à l’exportation et des banques commerciales internationales. Il s’agit d’un précédent, puisque ce prêt représente le premier montage financier auquel ont participé ensemble des institutions multilatérales et des banques commerciales internationales pour un nouveau projet d’exploitation minière en Guinée. 

Le succès obtenu par GAC dans le financement sans précédent de son projet assure une bonne visibilité à la Guinée dans les marchés financiers internationaux et redéfinit les paramètres de financement des projets guinéens, ouvrant ainsi la voie à un meilleur accès aux capitaux internationaux pour le pays et à la progression de son économie nationale.

Les fonds serviront à la mise en valeur de l'exploitation de bauxite ainsi qu’à l'infrastructure de transport connexe, dont l’amélioration du réseau ferroviaire multi-utilisateurs actuel et la construction d’installations portuaires durant la première phase d’investissements de GAC dans le pays. Les ressources en bauxite de cette mine figurent parmi les meilleurs gisements au monde. La bauxite sert à produire l’alumine utilisée comme matière première par les alumineries, et l’aluminium sert à son tour de matière première pour les secteurs de l'aéronautique, de l’emballage et des transports.

Le projet d’environ 1,4 milliard de dollars d’Emirates Global Aluminium (EGA) en Guinée représente l’un des plus gros investissements jamais effectués au cours des 40 dernières années dans un nouveau projet dans ce pays, et fait partie intégrante du plan stratégique d’EGA visant à intégrer les secteurs en amont dans sa chaîne de valeur de production d’aluminium. 

La construction d’une raffinerie d’alumine est envisagée au cours d’une phase future du projet.

Le CEO de GAC, Paulo Castellari, a souligné les avantages de cette entente : « Le partenariat établi avec les prêteurs de GAC garantit la réussite à long terme de notre projet guinéen et le financement obtenu coïncide avec la stratégie d’affectation des capitaux de notre actionnaire. Nous sommes déterminés à mener à bien et ensuite à exploiter l’exploitation minière de GAC conformément à des normes élevées, et ainsi contribuer à améliorer le développement durable de la Guinée et à stimuler son économie. » 

La Société financière internationale (IFC) s’est engagée à financer un total de 330 millions de dollars, somme qui inclut une dette contractée auprès de banques commerciales. La Banque africaine de développement et Exportation et développement Canada ont consenti des prêts de 100 millions et de 150 millions de dollars, respectivement. 

Le reste des fonds ont été obtenus auprès de deux institutions financières de développement européennes, dont The Emerging Africa Infrastructure Fund Limited, filiale du Groupe du développement des infrastructures privées, et de banques commerciales protégées contre les risques politiques.

Les banques commerciales participantes comprennent la Société Générale, le Groupe ING, Natixis, la First Abu Dhabi Bank (FAB), Emirates NBD et la Mashreqbank.

Société Générale a agi en tant que conseillère financière de GAC, et ING a dirigé le processus de vérifications diligentes du projet pour le compte des banques commerciales.

L’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA) a émis une assurance contre les risques politiques jusqu’à 129 millions de dollars au bénéfice des banques commerciales qui participent au prêt. 

Dans la négociation de cet emprunt, GAC a retenu les conseils juridiques de Shearman & Sterling, S.D. Avocats, Akin & Gump Strauss Hauer & Feld LLP et Walkers. Allen & Overy, Bao & Fils et Maples & Calder étaient les conseillers juridiques des prêteurs. DLA Piper et Sylla & Partners ont agi en tant que conseillers juridiques du Gouvernement de la Guinée.

Le montage financier du projet a été approuvé à l’issue d’une analyse exhaustive de la performance et des engagements techniques, commerciaux, environnementaux et sociaux de GAC, de même que d’un processus de consultation publique. Le prêt est assorti d’une condition obligeant GAC à maintenir sa conformité aux normes de performance d'IFC, normes correspondant aux critères mondiaux de gestion des risques environnementaux et sociaux. 

Sérgio Pimenta, Vice-Président, Afrique et Moyen-Orient de IFC, a déclaré que son organisation est heureuse de soutenir ce projet, car « il aidera la Guinée à accroître ses exportations et à stimuler sa croissance économique, notamment par un approvisionnement en biens et en services provenant de son marché national et par des améliorations considérables à ses infrastructures ferroviaires et portuaires. » 

Le sous-sol guinéen est le plus riche au monde en minerai de bauxite, et la production de GAC renforcera encore davantage la position de fournisseur mondial de bauxite dont jouit la Guinée. La mine de bauxite de GAC devrait lancer ses activités au cours du second semestre de 2019 et produire 12 millions de tonnes par année une fois la production stabilisée. Globalement, la construction du projet de GAC est achevée à plus de 90%.

Au plus fort des activités de construction, plus de 4 600 personnes étaient employées sur le chantier de GAC, dont plus de 85 % de Guinéens. Pendant son exploitation, la mine devrait compter quelque 1 000 employés directs.

GAC investit également dans les systèmes de santé et d’éducation, la formation et les infrastructures des communautés environnantes.

Les institutions financières de développement fournissent et mobilisent des ressources financières pour les activités du secteur privé dans les pays en développement dans le but de favoriser la croissance économique et de réduire la pauvreté. Elles soutiennent uniquement les projets qui contribuent au développement et qui respectent des normes élevées de performance sociale et environnementale. 

IFC est la plus grande institution mondiale de développement axée sur le secteur privé dans les marchés émergents. MIGA favorise les investissements directs dans les pays en développement en offrant des garanties contre les risques politiques aux investisseurs et aux prêteurs du secteur privé. IFC et MIGA sont membres du Groupe de la Banque mondiale. 

EGA est le plus important producteur « d’aluminium de première qualité » au monde, et il compte des alumineries à Abou Dhabi et à Dubaï. EGA a lancé récemment les activités de production de la première raffinerie d’alumine des Émirats arabes unis, située non loin de son aluminerie d’Al Taweelah. 

À propos de GAC 

Guinea Alumina Corporation S.A. (GAC) est une société guinéenne d’exploitation minière de bauxite et une filiale à part entière de la société Emirates Global Aluminium, l’un des plus grands producteurs d’aluminium au monde. 

EGA appartient à parts égales à Mubadala Investment Company d’Abou Dhabi et à Investment Cor-poration of Dubaï. EGA exploite des alumineries à Dubaï et à Abou Dhabi et a produit 2,6 millions de tonnes d'aluminium en 2017. Grâce à la production d’EGA, les Émirats arabes unis sont le cinquième plus grand pays producteur d’aluminium au monde.

-30-

 

Renseignements :

Dubaï (anglais)

Conakry (français)

 

 

Simon Buerk 

T : +971 56 311 1536

Martin Simard

T : +224 629 29 34 85

 

 

 

 

Fatima Al Mutawa

T : +971 50 327 7545

 

 

Créé le Mardi 28 mai 2019 à 10:33

TAGS