Ousmane Gaoual : « Nous sommes déjà en ordre de bataille… »

Nouvelle constitution
Ousmane Gaoual Diallo
Ousmane Gaoual Diallo

CONAKRY- La déclaration officielle de soutien à une nouvelle Constitution par le RPG Arc-en-ciel n’a pas laissé de marbre l’opposition. Ousmane Gaoual Diallo annonce des opérations d’envergure. Aux militants et sympathisants de son parti, le responsable de la cellule de communication de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a lancé un appel. Dans cette interview Ousmane Gaoual Diallo a également répondu au Ministre d’État Dr Mohamed Diané…

 

AFRICAGUINEE.COM : Comment réagissez-vous face à la déclaration faite par le RPG Arc-en-ciel, qui annonce officiellement son soutien à une nouvelle Constitution ? 

OUSMANE GAOUAL DIALLO : Je pense que les forces vives du pays qui sont regroupées dans un front de sauvegarde de la constitution vont dans les prochaines heures avoir une réponse appropriée pour dire la position du peuple de Guinée face à ses élucubrations qui sont portées par une junte d’acteurs civils qui sont au premier plan du pillage de ce pays. Nous avions exprimé notre position claire là-dessus.  Il n’y a pas de possibilité légale qui offre au Chef de l’Etat la possibilité d’introduire une nouvelle Constitution dans notre pays. Ces prérogatives n’existent ni dans la constitution ni dans aucune loi de notre pays. Ce serait vraiment un acte de haute trahison. Je pense que dans ce cadre-là, à l’absence de la Haute Cour de Justice, le peuple de Guinée doit sévir.

Que compte faire l’UFDG qui disait attendre une déclaration officielle pour le projet de nouvelle Constitution ? 

Nous sommes déjà en ordre de bataille. Mais ce n’est pas parce que cette déclaration même si elle est dite par des personnes très haut placées dans l’administration qui nous intéresse. Je pense que le moment venu les gens verront sur le terrain ce que nous sommes en train de cogiter pour permettre au peuple de Guinée de préserver les acquis démocratiques et faire en sorte que l’ancrage amorcé puisse se poursuivre. Nous ne laisserons pas des acteurs perdus, fouler cela au sol. Et dans la cérémonie entre guillemets de lancement de leur idée saugrenue, nous avons été très déçus de voir le ministre de la Défense qui aurait pu être le garant de l’impartialité de nos forces de défense et de sécurité prendre si éhontement position  sur un sujet éminemment polémique. 

Qu’est-ce qui explique le séjour prolongé de Cellou Dalein Diallo à l’étranger ? 

L’intérêt de l’UFDG, la démocratie, la construction de notre pays exigent le renforcement des relations extérieures. Il ne faut pas oublier que la Guinée a des pays amis et le Chef de file de l’opposition rencontre aussi ses amis, les structures extérieures du parti. Donc, il va faire ce qui lui incombe pour que l’alternance démocratique soit une réalité. Aujourd’hui, il est aussi dans une mission d’alerte pour dire à ceux qui sont en train de soutenir le régime d’Alpha Condé tous les méfaits qu’il fait à la gouvernance. Car ce n’est pas plus tard qu’hier le Fonds Monétaire International a publié un désaveu cinglant sur la gouvernance en Guinée en dénonçant la corruption, l’affairisme et les oligarchies qui se sont emparés des biens économiques de ce pays.   

D’aucuns estiment que c’est pour des raisons pécuniaires du moment où sa subvention en tant que Chef de file de l’opposition n’a toujours pas été payée... 

Je ne vois pas ce qu’il y a de raisons pécuniaires dans les déplacements du Chef de file de l’opposition. Mais si cela en était où est le problème ? La Guinée elle-même qui est le pays court partout et derrière tous les financiers pour essayer d’emmagasiner des ressources financières mais, cela n’est pas un problème pour nous. Ce n’est pas l’objet de sa mission. 

Les récentes sorties médiatiques de votre leader Cellou Dalein Diallo ont suscité un grand tollé. Comment l’expliquez-nous ? 

Lorsqu’un homme comme lui incarne l’espoir d’une alternance démocratique et d’une bonne gouvernance dans notre pays, il ne faut pas s’étonner que la moindre de ses déclarations fasse l’objet  d’une attention même désordonnée et  déstructurée des  adversaires les plus acharnés. Cela montre que Cellou Dalein est tout près de prendre en charge les destinées de ce pays.

Mais quand Cellou dit : « Conté a été un bon président… », Est-ce que cela ne servirait pas de prétexte à Alpha Condé pour se maintenir au pouvoir ?

Il dit exactement ce qu’il sait. Vous savez en 2001 la Guinée était en proie à une rébellion dirigée par les acteurs du RPG. Et Alpha Condé a lui-même été arrêté pour ça. Dans le contexte où était, le fait d’avoir eu un militaire à la tête de ce pays qui a permis de préserver la paix intérieure, c’était quelque chose de positif pour notre nation. Et c’est les mêmes acteurs qui dirigeaient la rébellion pour déstructurer notre société qui sont aujourd’hui en train de donner des leçons de démocratie.  Je pense que les guinéens n’ont pas la mémoire courte. 

Comment réagissiez-vous face à la dernière sortie du ministre Mohamed Diané qui s’est violemment attaqué à l’UFDG ?

Voilà, un des garçons qui n’a pas du tout été à la hauteur de la réputation qui est la sienne. Je pense que c’est un bateau qui est en train de chavirer, le ministre de la Défense montre simplement qu’il n’est pas un homme sur qui le peuple de Guinée peut compter. Parce qu’en déclarant ainsi que lui-même il ne représente rien alors qu’il fait partie des acteurs historiques du RPG, et qu’il ne peut pas prétendre à la magistrature suprême, il préfère laisser cela à un vieillard en perte de vitesse, c’est quelque chose qui est décevant. Ça montre que ce n’est pas l’homme qu’il faut à la défense qui est en train de diriger nos forces de défense et de sécurité. 

Quel appel lanceriez-vous aux militants de l’UFDG ?

Ils doivent être à l’écoute de l’appel du Front pour la défense de la constitution qui dans un temps proche va faire une déclaration qui va réunir l’ensemble des forces qui luttent aujourd’hui pour la stabilité constitutionnelle et l’alternance démocratique. 

 

Interview réalisée par Bah Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 14

Créé le Mardi 21 mai 2019 à 15:50