Bitumage des voiries à Beyla et Lola : Moustapha Naïté satisfait de l’évolution des travaux…

Travaux Publics

BEYLA/LOLA-Après la Haute Guinée, le ministre des travaux publics qui est en mission de contrôle dans les villes de l’intérieur du pays, a entamé ce mercredi 15 mai 2019 la région forestière. Moustapha Naité et sa suite ont visité les travaux de bitumage des voiries urbaines dans les préfectures de Beyla, Lola ainsi que la route d’intégration régionale Lola-Danani. 

Selon le constat, sur les 24 kilomètres de voiries urbaines prévues à Beyla et à Lola, le dégagement de surface est déjà fait à 100%, tandis que le rechargement de la première couche est effectué à 50% à Lola et à 30% à Beyla. 30% des travaux d’assainissement ont été encore réalisés au niveau de ces deux voiries. 

 « Nous sommes très satisfaits du travail que l’entreprise BEGEC-TP est en train de faire dans ces deux villes. Les dispositions sont prises et je pense que d’ici octobre on pourra commencer à appliquer du bitume des voiries urbaines dans ces deux villes, Beyla 12,6 km et Lola 12,5 km », s’est réjoui Moustapha Naité. 

Pété Diallo, l’un des responsables de l’entreprise BEGEC-TP Lola a détaillé l’état d’évolution des travaux dans les deux villes.

« En trois mois d’exécution des travaux, nous avons réalisé à peu près la moitié des travaux au niveau de la couche de fondation. La mobilisation du matériel et du personnel est à 100%. Lors de la dernière évaluation faite par le directeur national de la voirie urbaine, nous étions à 40% d’exécution des travaux », expliqué Pété Diallo.

photo_voirie.jpg

En ce qui concerne la route d’intégration régionale longue de 39 kilomètres qui va de Lola à Danani, 23 kilomètres de ce tronçon ont reçu les couches et les fondations de base. Devant le ministre des travaux publics, une planche d’essai sur 100 m a été effectuée pour s’assurer que la formulation du bitume tient. Cette expérience a été faite dans le cadre d’un programme qui consiste à bitumer ces 23 kilomètres avant le début des grandes pluies.

Sur le terrain, des difficultés ont été signalées au niveau du dédommagement des riverains qui seront déguerpis. Mais Moustapha Naïté rassure. 

« Il y a par endroit des riverains qui n’ont pas été indemnisés. Nous sommes dans la sensibilisation avec les élus locaux et les autorités locales. Avec le réaménagement du projet, nous verrons comment on prendra en compte les indemnisations sur le tronçon. Mais je puis vous rassurer que nous ferons tout pour que nous restions dans le délai contractuel. Les indemnisations seront effectivement payés aux populations riveraines », a  rassuré le ministre des travaux publics.

Parlant de l’exécution des travaux, le chef de la mission de contrôle des travaux de construction de cette route a avoué qu’il y a un léger retard. 

 « Il y a eu un retard qui s’explique premièrement par l’emprise de la route qui n’est pas libérée. Ensuite, au démarrage des travaux, il y a une ONG qui a porté plainte au niveau de la BAD par rapport au tracé dans la zone des bambous. Nous avons dû batailler pendant une année pour trouver un tracé optimal satisfaisant toutes les parties », a-t-il expliqué tout en rappelant que l’entreprise avait 20 mois de délai qui doit expirer le 24 juin prochain.

 

Oumar Bady Diallo

Envoyé spécial d’Africaguinee.com

Tél. : (00224) 666 134 023

Créé le Jeudi 16 mai 2019 à 18:23