Kindia : des handicapés fâchés, prêts pour « l’affrontement »…

Société
Des handicapés dans leur centre à Kindia
Des handicapés dans leur centre à Kindia

KINDIA- Des risques d’affrontements planent dans la cité des agrumes depuis ce mardi 16 avril 2019. Des handicapés qui dénoncent la démolition de leur centre de formation et de réinsertion.

Ce centre qui existe depuis 1990 a été démoli dans la nuit du lundi au mardi 16 avril 2019, aux environs de 3h du matin, a appris Africaguinee.com à travers son correspondant local.

Le Président de l’association des handicapés de Kindia, Bakary Camara qui a été interrogé par un journaliste de notre rédaction, a regretté la démolition de leur centre avant de parler des pertes qu’ils ont enregistrées. 

« Tous nos objets ont été embarqué dans des camions y compris un montant de plus 137 millions et les commandes de nos clients. Tout à été emporté », témoigne t-il.

Selon certains handicapés, le lieu aurait été racheté par un opérateur économique qui répond au nom de Ly. 

Les handicapés qui étaient massivement mobilisés ont promis de ne pas quitter les lieux malgré la présence des forces de l’ordre. 

« Nous préférons qu'on tue tous les handicapés de Kindia, si non on ne quittera pas ici », fulmine leur président Bakary Camara.

Le Procureur de Kindia a quant à lui rappelé qu’il s’agit là d’une décision de justice qui a été exécutée. 

« J'ai trouvé ce dossier sur la table quand j'ai pris fonction au mois d'août dernier. Je tiens à informer la population de Kindia que c'est une décision qui a été signée par Monsieur le Procureur général près de la Cour d'appel de Conakry ; Donc à tous les niveaux, il y'a eu des sensibilisations auprès des gens. Ce sont ces handicapés qui sont porteurs de projet de construction d'une maison pour eux, pour qu'ils puissent déménager au profit de ce centre. Ils avaient même reçu des satisfécits. Il faut donc dire que ce sont ces différentes décisions qui ont eu lieu », a expliqué Mamadou Dian Bora. 

Aux dernières nouvelles, les handicapés occupaient toujours les lieux en qualifiant la décision d’injuste. 

 

Mamadou Moussa Barry

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Kindia

Créé le Mercredi 17 avril 2019 à 13:46

TAGS