Troisième mandat/la société civile se déchire: un nouveau front en gestation…

Lutte contre le troisième mandat
Des acteurs de la société civile guinéenne
Des acteurs de la société civile guinéenne

CONAKRY-La société civile guinéenne se déchire ! Au lendemain du lancement du front national pour la défense de la Constitution (FNDC), des voix s’élèvent pour fustiger la démarche exclusive de cette plateforme. La maison des associations et ONG de Guinée dénonce le manque de cohérence de cette nouvelle coalition qui dit s’inscrire dans la défense de la Constitution.   

« Nous n’avons pas été associés au préalable aux différentes consultations qui ont été effectuées pour la mise en place du front pour la défense de la Constitution. Les démarches n’ont pas été inclusives. C’est un front qui est né avec un pied cassé », dénonce Lansana Diawara, coordinateur de la maison  des associations et ONGs de Guinée, une plateforme de la société civile guinéenne, alors que le leader du CNOSCG, Dansa Kourouma a aussi dénoncé le FNDC dans des termes assez caustiques.

Incohérence…

« Même si nous avons toujours dénoncé cette tentative de tripatouiller notre Constitution, mais de l’autre côté nous trouvons de l’incohérence dans les démarches de ce front. Parce que les députés de l’opposition mais également l’exécutif sont tous soumis à la même Constitution en vigueur. Ceci dit, on ne peut pas comprendre que les députés acceptent qu’on proroge leur mandat et que l’autre côté on condamne un troisième mandat pour Alpha Condé. C’est de l’incohérence. Nous sommes de ceux-là qui condamnons la présence des députés actuellement à l’hémicycle mais également le troisième mandat », a fustigé cet acteur de la société civile interrogé par Africaguinee.com.

Lansana Diawara a annoncé à Africaguinee.com que les organisations de la société civiles ainsi que les partis politiques qui n’ont pas été associés au FNDC vont lancer une autre dynamique qui sera en cohérence avec le combat à mener.

« Dans les 24 heures qui suivent, nous allons déclencher une autre dynamique qui prendra en compte tous ces aspects avec d’autres acteurs qui n’ont pas été associés dans la mise en place du  FNDC. Nous avons fait une large consultation avec certains partis politiques et d’autres organisations de la société civile. Nous allons tirer toutes les leçons pour prendre en compte tous les aspects. Les citoyens nous suivent donc, il faut que nous soyons cohérents dans nos démarches. Si nous sommes contre un troisième mandat pour le Pr Alpha Condé, il faut que nous soyons contre un deuxième mandat illégal pour les députés », a martelé Lansana Diawara.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 05 avril 2019 à 20:48