Alpha Condé menace : "Je préviens les maires et les préfets…" (audio)

Gouvernance en Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-Le Président de la république a haussé le ton ce jeudi 14 février 2019 devant les élus locaux du pays.

Alpha Condé qui présidait le lancement des états généraux de la décentralisation a lancé un avertissement vis-à-vis des responsables locaux qui excellent dans la vente des terrains appartenant à l’Etat. Sur un ton ferme, le chef de l’Etat a annoncé qu’il est en train de mener des enquêtes pour récupérer tous les terrains vendus ou baillé.  Le Chef de l’exécutif guinéen prévient que ceux sont impliqués dans cette pratique répondront devant la loi.

« Sous la première république tout était clair, la terre appartenait à l’Etat et les gens en récoltaient les fruits. Mais aujourd’hui, nous sommes dans une situation totalement ubuesque, on ne sait plus à qui appartient la terre. Il est extrêmement important  que nous ayions une nouvelle  reforme foncière. Comment voulez-vous que les gens viennent investir lors qu’ils auront fini de tout préparer quelqu’un se lève pour dire non, ce terrain appartient à mon grand père, à mon arrière grand père etc. Messieurs les préfets, aucun préfet n’a le pouvoir de donner un bail à plus forte raison de donner un terrain (…) Il y a certains préfets qui ont vendu des terrains, il y a des maires qui ont vendu des terrains de l’Etat. C’est  contraire aux lois. Nous sommes en train de mener des enquêtes, que ça soit très clair, tout terrain vendu ou baillé de façon illégale sera récupéré par le gouvernement. Et nous n’indemniserons en aucun cas les terrains vendus illégalement. Nous n’indemniserons pas », a averti le président Condé.

Le Chef de l’Etat a cependant précisé que si le terrain est vendu illégalement en incluant la responsabilité de l’Etat, il indemnisera mais tout en sanctionnant le responsable. « Nous prévenons les préfets et les maires, il n’est pas question que vous vendiez les terrains de l’Etat. Nous allons faire un régime foncier clair parce qu’aujourd’hui, les gens se battent pour être maires en pensant qu’ils vont vendre les terrains de l’Etat pour s’enrichir. Non ! Et je vous préviens. Quiconque vendra un terrain sera poursuivi. Vous n’êtes pas là pour vendre les biens du pays. Un citoyen peut vendre un terrain qui lui appartient, mais les terres d’une commune n’appartiennent pas au maire (…). Nous allons veiller de façon stricte sur cette situation. Aucun préfet, aucun maire n’est autorisé à vendre ou à bailler un terrain désormais. Celui qui le fera sera poursuivi sans aucun état d’âme qui qu’il soit », a encore prévenu le dirigeant guinéen.  

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 14 Février 2019 à 17:54