Sport et éducation : première réunion du comité de pilotage du projet "Foot For Change"...

Société

CONAKRY- Le Consortium SMB Winning va accompagner le développement du football féminin à travers la formation scolaire et sportive des jeunes filles footballeuses en Guinée. C’est dans ce cadre que la fondation SMB Winning Consortium a fait appel à « AIW » et l’académie « Foot-Elite » afin d’élaborer et de mettre en œuvre le projet ‘’Foot For Change’’. Ce projet consiste à recruter et à encadrer 50 jeunes filles footballeuses. 

Ce sont 50 jeunes filles au total qui sont inscrites à l’académie Foot-Elie de Coléyah. Leurs âges varient entre 13 et 23 ans. Elles résident majoritairement dans la commune de Matam. 38 d’entre elles sont scolarisées et sont dans les écoles pré-universitaires tandis que 2 d’entre elles sont à l’université, et 10 autres en prêtes à y accéder. Les 10 autres filles se trouvant parmi ces pensionnaires de l’académie sont déscolarisées. 

Binta Diallo est assistante à la Direction Générale de SMB Winning : « Ce projet vient de l’idée du DG de SMB Winning Consortium Guinée qui est pour la promotion féminine. Monsieur Bouzigues avait déjà des projets avec Fodé Mansaré et lui c’est un féministe dans l’âme. Il dit toujours qu’il faut faire quelque chose pour les filles. C’est comme ça il a décidé de les mettre dans le football et à l’école pour leur offrir un soutien sur les thématiques comme l’excision, les grossesses précoces, les infections sexuellement transmissibles, le mariage. C’est pour faire toutes ces choses-là qu’on s’est associé avec la fondation AIW et l’académie de Foot-Elite de Fodé Mansaré », a-t-elle expliqué.

Avant de revenir sur les acquis qui ont été enregistrés depuis le lancement de ces activités, le chef du projet « Foot For Change » a indiqué que 50 footballeuses sont déjà prises en charge dans ce cadre.

« Ce projet a débuté en septembre 2018, les activités proprement dites ont été lancées en décembre et le projet lui-même a été lancé officiellement ce mois de janvier. Le projet a pris en charge et a payé entièrement les frais de scolarité annuels de ces filles pour un montant de 84 391 000 GNF. Ces filles ont été dotées en kits scolaires et en équipements sportifs d’une valeur de plus de 40 mille euros. Pour améliorer le niveau de ces filles scolarisées, nous avons fait un suivi régulier de leur ponctualité et leur assiduité à l’école pour savoir leurs faiblesses, et cela nous a permis de comprendre que leur niveau est bas. Donc nous avons décidé en commun accord avec ces élèves, leurs parents, les directions des écoles, d’organiser un cours particulier de remise à niveau pour ces filles prises en charge par ce projet. Pour celles qui ne sont pas scolarisées, elles sont inscrites au centre d’alphabétisation AIW de Kipé et parallèlement à ça, au choix des filles, on les met en apprentissage d’un métier. Pour le moment les pistes qui se dessinent sont la couture, la coiffure, la teinture, la saponification et la cuisine moderne puis qu’il y a une école qui vient de s’ouvrir pour ce métier aussi », a affirmé Aliou Dalein Baldé.

smb_photo.jpgLe Président de Foot-Elite de Guinée, l’académie en charge de former ces 50 filles a quant à lui apprécié le niveau de ses élèves. Il soutient que l’objectif de son académie est de sortir ces filles de la pauvreté. 

« Pour le moment tout se passe très bien. Le plus important pour nous c’est d’aider les jeunes filles à travers le sport et l’éducation. Depuis le lancement de ce projet on a fait sept (7) matchs amicaux et on a perdu qu’une seule fois, ça veut dire qu’on s’est beaucoup amélioré. Au début c’était difficile mais grâce aux entrainements qu’on fait il y a eu beaucoup d’amélioration parce qu’on s’entraine jusqu’à cinq (5) fois dans la semaine. L’objectif pour Foot-Elite Guinée c’est d’aider les jeunes filles qui se trouvent dans les quartiers à sortir dans la pauvreté parce qu’il y a des filles qui ont des talents dans nos quartiers mais elles sont dans la pauvreté », a expliqué l’ancien international guinéen Fodé Mansaré.

Du côté des parents d’élèves, c’est déjà une satisfaction de voir ces filles toujours à l’école, et suivre en même temps une autre formation. 

Makalé Yansané a remercié la société SMB pour son accompagnement en faveur de ces jeunes filles.

« C’est ma première fois de voir une société prendre une équipe en charge pour la scolarité. Je suis très joyeuse et je remercie la société SMB. Depuis que ce projet a commencé j’ai constaté beaucoup de changements sur le comportement de nos enfants. Maintenant mes enfants n’ont plus le temps, elles sont toujours occupées à quelque chose, après l’école elles sont sur le terrain pour l’entrainement. Elles n’ont plus le temps de sortir pagayer et faire du n’importe quoi en ville », s’est réjouie la représentante des parents d’élèves.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 666 134 023

Créé le Lundi 11 Février 2019 à 19:17

TAGS