"Détournement" à la LONAGUI : les "confidences" de l’Agent Judiciaire de l’Etat…

Malversations financières
Maître Mory Doumbouya, Agent Judiciaire de l'Etat
Maître Mory Doumbouya, Agent Judiciaire de l'Etat

CONAKRY-Que risque le Directeur Général de LONAGUI (Loterie Nationale de Guinée) ? Epinglé pour un « présumé détournement » d’une vingtaine de milliards de francs guinéens M. Chérif Haidara est sommé de se justifier auprès de l’Agent Judiciaire de l’Etat. Mais le rapport de l’Inspection Générale d’Etat (IGE) sur la LONAGUI est sans appel. Un trou de plusieurs milliards de francs guinéens dont on ne connait pas la destination a été trouvé. Comment en est-on arrivé là ? Que risque M. Haidara ? L’agent judicaire de l’Etat nous a livré quelques confidences sur ce dossier.

« Nous avons reçu un rapport de l’Inspection Générale d’Etat portant vérification administrative et financière de la LONAGUI. Le jeudi passé ce document a été officiellement notifié au Directeur Général. Il nous appartient d’examiner en toute profondeur le fondement de ce rapport avant d’envisager une décision de saisir ou non une juridiction de jugement », a expliqué à notre rédaction l’agent judicaire de l’Etat.

Pour l’heure le DG de la LONAGUI est libre de ses mouvements. Cependant un délai lui a été imparti pour fournir toute les documentations contraires au rapport qui l’accable. « Le préliminaire consistait à lui notifier le document. Cela a été fait. Nous lui avons imparti un temps d’examen et au besoin de nous fournir toute documentation contraire. C’est à la suite de cela que l’Agent Judiciaire envisagera une décision définitive de poursuite ou non.  Pour l’instant il jouit de sa liberté parce que, et lui et nous, avions tous besoin d’examiner le rapport avant de se déterminer. Parce que si une juridiction de jugement était saisie, il appartiendrait à l’Agent Judiciaire de l’Etat de faire confirmer les charges retenues par l’Inspection Générale d’Etat  », confie maître Mory Doumbouya.  

Le premier ministre guinéen, à l’occasion de sa prise de fonction a inscrit la lutte contre la corruption dans ses priorités. Peu de temps après sa prise de fonction, les directeurs de l’Offices guinéenne de la publicité et de l’office guinéen des chargeurs ont été épinglés pour malversation. Leur dossier est en cours de jugement. C’est dans ce contexte que M. Haidara a été lui aussi accablé par un rapport de l’IGE. Combien aura-t-il détourné ? Pour le l’agent Judicaire de l’Etat s’abstient de donner des détails sur les montants incriminés.  

« Je ne donnerai pas plus de détails  parce que l’intitulé du rapport  vérification administrative et financière de la LONAGUI  indique déjà de quoi il s’agit (…) », a-t-il dit. Le DG de la LONAGUI sera-t-il poursuivi ?

« Tout dépendra des échanges préliminaires avec le Directeur Général parce que c’est un rapport dressé surtout contre lui. Parce qu’il incarne l’autorité de la LONAGUI. Dès lors qu’il a reçu notification du rapport, on estime que s’il a des documents contraires, il va les produire à l’Agent Judicaire de l’Etat, si ces document ne permettent pas de combattre les griefs et charges retenus par l’IGE, il est évident qu’une juridiction de jugement sera saisie du dossier, comme les dossiers précédents notamment ceux de l’OGP et de l’OGC », a tranché maitre MOry Doumabouya.

Dossier à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Samedi 19 janvier 2019 à 14:51

TAGS