Bah Oury : « Je suis prêt à m’assoir autour de la table avec Cellou… »

Politique
Bah Oury
Bah Oury

CONAKRY-Le retour de Bah Oury au sein de l’UFDG n’est pas à exclure ! A Africaguinee.com, l’ancien ministre de la réconciliation a affirmé qu’il est prêt à s’assoir autour d’une table avec Cellou Dalein Diallo pour discuter et trouver des solutions aux problèmes de l’UFDG. 

« Ma disponibilité à m’assoir autour d’une table pour régler les problèmes de l’UFDG afin que le parti retrouve la voie qui devra lui permettre demain d’accéder au pouvoir, je suis totalement disponible. J’ai toujours dit que je suis prêt à m’assoir avec Cellou pour régler les problèmes de l’UFDG. C’est eux qui ont dit niet, qui ont marqué un refus catégorique en disant que la page de Bah Oury est tournée », a affirmé Bah Oury.

Au lendemain de son retour d’exil en France, l’actuel animateur du Mouvement « Le Renouveau »  a divorcé avec Cellou Dalein Diallo qui l’a exclu de l’UFDG. Une exclusion qui amènera plus tard  une rixe mortelle au siège du parti. Bah Oury ne tardera pas à saisir la justice pour protester contre son exclusion. Celle-ci lui donnera raison sur Cellou Dalein Diallo qui a aussi interjeté appel. Le dossier est toujours pendant devant la justice. Mais le débat sur le retour de Bah Oury au sein de l’UFDG a refait surface après une sortie sur les ondes d’une radio locale du côté de Labé. Comment en est-on arrivé là ? 

« D’abord, il faut restituer les faits. Premièrement avant-hier une radio locale de Labé m’a interviewé en poular. A une question : qu’est-ce qui vous oppose à Cellou ? J’ai répondu que  personnellement je ne leur ai pas fait du tort, c’est plutôt eux qui m’ont fait du tort. Le journaliste ajoute : et si Cellou Dalein vous tend la main ? J’ai ri d’abord et j’ai ajouté qu’il est membre de ma belle famille. C’est un oncle par alliance de mon épouse. Si un membre de votre belle famille vous tend la main qu’est-ce vous faites ? Vous ne pouvez que répondre. J’ai rajouté que je n’ai jamais dit que je ne vais pas m’assoir avec ceux-là pour discuter des modalités de régler la crise au sein de l’UFDG. C’est eux qui ont toujours clamé à haute et intelligible voix qu’ils ne vont plus jamais s’assoir avec Bah Oury et qu’ils ne vont jamais travailler avec Bah Oury. Je n’ai jamais dit des choses telles qu’ils l’ont dit », a expliqué Bah Oury qui s’est confié à notre rédaction.

A la question de savoir si des démarches sont entreprises pour engager ces discussions, il s’est voulu tranchant. « Je n’engage aucune disposition afférente parce que dans la phase actuelle, il y a un dossier judicaire qui est en cours de traitement au niveau de la Cour d’appel de Conakry (…) Je ne dirai rien de plus au risque d’apparaître comme si je leur donne des conditionnalités. Ce que j’ai dit est clair. Je suis prêt à m’assoir autour de la table avec qui que ce soit pour régler les problèmes de l’UFDG et de lui permettre de sortir de la crise. Jusqu’à présent, ils ont dit niet. Donc, c’est à Cellou Dalein qu’il faut poser la question quand est-ce il va descendre sur terre pour accepter de voir les choses en face et savoir que pour régler les problèmes de l’UFDG, il sera obligé de s’assoir autour d’une table avec Bah Oury », a tranché l’ex ministre de la réconciliation.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224)  655 311 112

Créé le Samedi 19 janvier 2019 à 11:56

TAGS