Dossier Mohamed Touré : Conakry proteste contre Washington…

Justice
Les Présidents Donald Trump et Alpha Condé
Les Présidents Donald Trump et Alpha Condé

CONAKRY- L’Affaire Mohamed Touré risque-t-elle de créer un incident « diplomatique » entre Conakry et Washington ? Rien n’est moins sûr ! Mécontentes de la manière par laquelle la justice américaine a conduit le dossier du couple Touré reconnu coupable d’esclavagisme par un jury d’un Tribunal de Texas, les autorités guinéennes ont protesté. La justice américaine a été saisie par Conakry  sur cette affaire, a appris Africaguinee.com.  

Qu’est-ce qui choque le Gouvernement guinéen dans ce dossier ? C’est la venue d’un « agent secret » américain en Guinée qui a interrogé la famille de l’accusatrice du couple Touré sans obtenir l’aval des autorités de Conakry. Cette attitude de la justice américaine n’a pas été du goût du Gouvernement guinéen qui n’a pas manqué à réagir. Une source proche du département de la Justice a confié à Africaguinee.com qu’une note a été adressée à cet effet  à la justice américaine. 

« Le dossier du couple Touré a été très mal conduit ici. Il y a eu des vices de procédure dans la conduite de la commission rogatoire. Une note a été donc adressée à la justice américaine pour faire cette observation », a confié notre informateur qui a requis l’anonymat. 

Cela va-t-il changer le cours des évènements pour le fils de Sékou Touré ? Pas sûr ! Car il vient d’être reconnu coupable d’esclavagisme par un tribunal de Texas. Mohamed Touré et sa femme risquent jusqu’à 20 ans d’emprisonnement. Alors que le verdict est attendu dans les prochains jours, notre interlocuteur a fait observer que le couple Touré a la possibilité de faire appel ou de se pourvoir en cassation en cas de sévère condamnation. 

Lire aussi-Texas : Reconnu coupable "d'esclavagisme", que risque le fils de Sékou Touré?

 

Il faut dire que les démêlées judicaires de Mohamed Touré aux Etats-Unis ont agacé Conakry. Alpha Condé n’a pas caché sa colèreen octobre dernier lorsqu’il a été interpelé par la presse sur la question. Qualifiant le procès verbal des auditions effectuées en Guinée de « faux », le Chef de l’Etat avait demandé des comptes au chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Conakry. 

« Un américain est venu ici sans consulter le Gouvernement, sans consulter le ministre de la justice, demander une commission rogatoire afin d’interroger la famille de la fille, malheureusement ils ont aussi partis voir la famille de Cross. Ce qui était totalement illégal. Ils ont fait un rapport qui est totalement faux parce que personne ne savait qu’il était là. C’est une dame qui travaille à l’ambassade des Etats-Unis qui l’a accompagné. Nous allons demander des explications au chargé d’affaires. Le Gouvernement va d’abord rétablir la vérité puisque ce monsieur qui est venu n’a jamais vu aucune autorité et (on va) protester », avait averti Alpha Condé qui a rappelé qu’il est de son devoir de protéger les citoyens guinéens partout où ils se trouvent. 

Comment l’Etat Guinéen va-t-il secourir Mohamed Touré ? 

Un haut cadre du département des Affaires Etrangères qui a été interrogé par un journaliste d’Africaguinee.com, a confié que l’Etat guinéen suit cette affaire de près à travers son ambassade basée à Washington. 

« L’Etat guinéen est hautement mobilisé à travers notre représentation diplomatique à Washington. Nous suivons ce dossier de très près.  On prendra toutes les mesures pour assister notre compatriote », a assuré notre source. 

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 18 janvier 2019 à 18:06