Communales : plusieurs localités de la haute Guinée sous tension…

Echo de nos régions
Des manifestants protestent contre l'installation du maire à Siguirini
Des manifestants protestent contre l'installation du maire à Siguirini

KANKAN- C’est une journée très agitée qu’ont connue les populations de plusieurs communes rurales dans la région administrative de Kankan.

Ce lundi 31 décembre, des violentes manifestations ont éclaté en marge de l’installation des exécutifs communaux au niveau local. Les sous-préfectures de Siguirini, Doko, Norassoba étaient sous tension.

S’opposant à l’installation de Sékou Keita, des jeunes ont brûlé des pneus, en s’en prenant quelquefois à des biens d’autrui qu'ils ont incendié. Plusieurs personnes ont été blessées dans les heurts tandis que d’autres ont été arrêtées par les forces de l’ordre.

C’est dans ce climat mouvementé que  monsieur Sékou Keita candidat indépendant et son équipe ont été installés dans leur fonction. Les élus du RPG-arc-en-ciel ont boudé l'élection.

Dans la sous-préfecture de Norassoba également, la journée du lundi a été très mouvementée. L’équipe du maire sortant Lanceï Koumandjan  Doumbouya qui revendique un poste au sein du bureau exécutif de la municipalité a chassé les émissaires de la préfecture venus installer le conseil communal.

Une attitude qui a irrité le nouveau maire Karifa Doumbouya qui a aussi mobilisé ses partisans pour exiger son installation immédiat dans ses fonctions. Le même climat de tension a prévalu dans la commune rurale de Doko ce lundi.  Mais le préfet de Siguiri a promis de faire l'installation de l'exécutif de la mairie ce mardi 1er janvier 2019 malgré le climat de tension sur le terrain.

Dossiers à suivre…

Diarra Sidibé et Amadou Oury Souaré

Correspondant régional d’Africaguinée.com

A Kankan

Créé le Mardi 01 janvier 2019 à 10:58