Damaro répond à Sidya Touré : « Sans notre soutien, l’UFR n’aurait jamais gagné à Matam… »

Politique
Damaro Camara
Damaro Camara

CONAKRY-Alors que Sidya Touré dénonce une certaine « trahison » du parti au pouvoir dans l’application de l’accord politique signé entre son parti l’UFR et le RPG Arc-en-ciel, l’honorable Amadou Damaro Camara vient de répondre. 

L’alliance entre la formation politique dirigée par Sidya Touré et celle qui a porté Alpha Condé au pouvoir ne tient plus qu’à un fil du rasoir. L’UFR n’exclue pas de se « venger » si le parti au pouvoir ne lui cède pas la mairie de la cité industrielle de Kamsar après le revers subi à Boké. Mais le RPG n’entend pas de cette oreille. 

Le président du groupe parlementaire de RPG arc-en-ciel au parlement « déconseille » l’actuel Haut Représentant du Chef de l’Etat de violer l’esprit des accords. Interrogé ce mardi 27 novembre 2018 par Africaguinee.com, Amadou Damaro Camara a expliqué qu’il y a eu des contingences qui ont échappé aux états-majors des partis politiques. 

« Ça ne serait pas politiquement intelligent que nous perdions tous. De toute façon, pour ce qui concerne l’installation des exécutifs des communes, il y a des réalités qui ont échappé à tous les états-majors. Je prends le cas de Kaback où dans les accords nous devrions être premier vice maire, mais les réalités sociopolitiques (…) ont fait qu’on ne s’est pas tenu à la lettre stricto-sensu des accords, mais plutôt à l’esprit des accords », a déclaré le parlementaire. 

Après son « revers » à Boké,  le parti de Sidya Touré ne décolère toujours pas. Il menace de ne pas soutenir le RPG à Kamsar et à Matoto conformément à l’esprit des accords signés entre les deux partis.  

Ce qui s’est passé à Boké est regrettable, déplore le chef de file de la majorité présidentielle, jurant que ce n’est pas le RPG qui a négocié avec l’UFDG. « C’est un élu sur la liste du RPG, notamment monsieur Tawel Camara qui a négocié avec l’UFDG. C’est ça la réalité », rappelle M. Camara, précisant que le RPG a soutenu l’UFR à Matam pour gagner le poste de maire. 

« Après ça, on avait plus de conseillers qu’eux à Matam, nous leur avons laissé la mairie et ils ont fermement promis de soutenir notre candidat à Matoto. C’est ce à quoi je crois. Sans nous, il ne pouvait pas rêver avoir Matam (…). Dans nos accords aussi, ils doivent soutenir la candidature du RPG arc-en-ciel à Kamsar. C’est ça les accords, il n’y a pas de tiraillement du tout », a-t-il tranché. Reste désormais à savoir si Sidya Touré va entendre les conseils de Damaro. 

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112 

Créé le Mercredi 28 novembre 2018 à 10:21