Haute Guinée : de nombreux blessés dans des heurts entre partisans du RPG…

Echo de nos régions
Un blessé dans des affrontements entre partisans du RPG
Un blessé dans des affrontements entre partisans du RPG

KANKAN- L'installation des conseillers communaux continuent d’être émaillé par des violences en Guinée. Des affrontements ont éclaté dans les sous préfectures de Doko (Siguiri), Tintioulen (Kankan) en Haute Guinée à cause d’un manque de consensus autour des candidats choisis pour diriger ces mairies. Plusieurs personnes ont été blessées au cours des violences, a appris Africaguinee.com.

A Doko, les heurts ont éclaté ce mardi 23 octobre 2018 entre les forces de l'ordre et des jeunes qui s'opposent à l'installation du maire élu Diémory Dioubaté candidat du RPG. Dans cette localité située 50 kilomètres de Siguiri, le parti au pouvoir a obtenu la majorité des élus. Mais le choix de Diémory Dioubaté qui a battu lors des primaires l’ex maire Mamady Doumbouya n’a pas été du goût des partisans de ce dernier.

Lors de l’installation du bureau exécutif de la mairie qui sera désormais dirigée par Diémory Dioubaté, des jeunes se sont opposés en jetant des pierres et proférant des injures. Cinq agents des forces de l’ordre ont été blessés. Un policier a un pied fracturé. Les blessés ont été transférés au camp Samory de Kankan pour des soins, a-t-on appris.

A Tintioulen, des violences similaires ont fait neuf blessés. Cette sous-préfecture située  à 15 Km du chef lieu de la préfecture de Kankan a connu des agitations à cause là aussi des contestations liées au choix du maire.

Tout a commencé quant un groupe des chefs de districts sont venus le jour de l’installation pour dire que  le vote n’aura pas lieu. Ils ont exigé qu’eux-mêmes participent à l’élection du maire pour, disent-ils, confier la destinée de la commune rurale à quelqu’un de consensuel.

« C’est  pendant le début du vote que les jeunes de Wourenbaya ont pris d’assaut la sous-préfecture ou étaient postés trois gardes forestiers. Ils ont pénétré  dans la salle (de vote), puis ont  déchiré l’urne et détruit  l’isoloir », a expliqué Mbemba  Kourouma  sous-préfet de Tintioulen.

Suite à cette attaque, les jeunes de Tintioulen centre favorables à l’ancien maire Mory Kallo Bereté ont répliqué sur le coup. « Il y a eu une bagarre rangée entre les deux camps », a rajouté le sous-préfet, qui a précisé que ces affrontements ont fait 9 blessés dont 6 du coté de Tintioulen Centre.

La Gendarmerie territoriale de Kankan a été saisie de cette affaire. Plusieurs responsables de la sous-préfecture ont déjà été convoqués, nous a-t-on informé. A préciser que jusqu’à présent, le maire n’est pas installé alors que les deux candidats en lice sont tous du parti au pouvoir.

 A suivre…

Amadou Oury Souaré

Correspondant régional d’Africaguinee.com

Créé le Mercredi 24 octobre 2018 à 17:08