.

Cour Constitutionnelle : entre Kèlèfa Sall et les Conseillers, le parti de Sidya fait son choix…

Facebook icon Twitter icon
Crise à la Cour Constitutionnelle
Sidya Touré, leader de l'UFR
Sidya Touré, leader de l'UFR

CONAKRY- Entre Kèlèfa Sall et les autres conseillers de la Cour Constitutionnelle, le parti de Sidya Touré vient de faire son choix. L’Union des Forces Républicaines a rappelé ce jeudi 13 septembre 2018 que « la motion de défiance n’est aucunement prévue par la loi pour destituer le Président de la Cour Constitutionnelle ».

Le Conseil Politique de l’UFR, rappelant au passage les dispositions de l’article 101 alinéa 2 de la Constitution, a souligné que le Président de la Cour Constitutionnelle est élu par ses pairs pour une durée de neuf ans non renouvelable. L’Union des Forces Républicaines (UFR) s’étonne de la démarche de huit conseillers de la Cour constitutionnelle visant à démettre le Président de ladite institution. 

Lire aussi : Cellou Dalein révèle : « pourquoi Alpha Condé en veut à Kèlèfa Sall… »

« Par conséquent, la Cour constitutionnelle représentant le socle de toute démocratie : la Guinée ne saurait se soustraire de ce principe universel. Ainsi, toute volonté visant à compromettre le fonctionnement normal de cette institution constitutionnelle entrainera le pays dans une situation de non-droit », a rappelé le parti dirigé par Sidya Touré.

L’Union des Forces Républicaines a également réitéré son attachement aux principes démocratiques, tout en appellant à la vigilance pour le respect des lois et règlements en Guinée.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com 

Créé le Jeudi 13 septembre 2018 à 15:45